Profitant de son dossard 1 et de la pellicule accrochante qui recouvrait la piste en début d’épreuve, Katharina Liensberger a pris les commandes après la première manche du slalom des championnats du monde de Cortina d’Ampezzo. Appliquée et très active sous la porte, malgré une petite faute d’équilibration à mi-parcours, l’Autrichienne a devancé Petra Vlhova (+ 0’’30) et Wendy Holdener (+ 1’’24) pour gagner le droit de refermer le portillon en seconde manche, une première pour elle cette saison. Tenante du titre, Mikaela Shifrrin s’est ratée mais reste dans le coup (4e, + 1’’30), tout comme la Française Nastasia Noens, excellente 9e.
On attendait Petra Vlhova ou Mikaela Shiffrin et on a eu Katharina Liensberger. Pas une grosse surprise compte tenu du niveau affiché par l’Autrichienne depuis le début de l’hiver, puisqu’elle n’a encore jamais quitté le podium en slalom cette saison. Mais elle n’a toutefois pas encore gagné, ni même jamais dominé une première manche. C’est désormais chose faite, au moins en ce qui concerne cette dernière partie. La championne du monde du parallèle, également médaillée de bronze en géant jeudi, a réussi la manche quasi parfaite, avec des trajectoires directes, un ski agressif et précis sous le piquet. Même sa petite faute à mi-pente n’a pas permis à ses adversaires de rivaliser.
Mondiaux
Un mois d'arrêt pour Holdener, blessée aux mains
06/10/2021 À 10:43

Shiffrin jamais dans le bon ton

Seule Petra Vlhova, la meilleure slalomeuse de l’hiver, a réussi à limiter la casse et à concéder moins d’une seconde à l’Autrichienne. Sans faire véritablement d’impression, la Slovaque a bien posé son ski, tout en contrôle et en souplesse, même si elle n’a pas pu mettre en place le ski puissant dont elle a l’habitude. Mais avec ses trois dixièmes de retard sur Liensberger, Vlhova peut encore rêver du titre. Une couronne qu’aura bien du mal à conserver Mikaela Shiffrin, quadruple tenante du titre mais passée à côté de sa manche avec un faux rythme de haut en bas et des imprécisions rares de sa part.
Peut-être a-t-elle été piégée par une neige beaucoup plus molle qu’attendue, avec des températures élevées qui ont vite réchauffé la piste. Et cela a profité aux gros dossards, à l’image de la Slovène Ana Bucik (5e, + 1’’39) et de la Suissesse Camille Rast (6e, + 1’’67) mais aussi de la Française Nastasia Noens. Loin de son meilleur niveau cet hiver malgré des sections brillantes par moment, la Française a réussi une manche de haut vol pour prendre la 9e place (+ 2’’02) de cette première manche. De quoi rêver, même de loin, à une médaille qui semblait irréaliste avant la course. Elle reste improbable mais elle a le mérite de s’en être donné les moyens.
Mondiaux
De Val d'Isère 2016 aux Mondiaux 2021 : "L'abandon n'a jamais été une option" pour Faivre
06/03/2021 À 10:04
Mondiaux
Du briefing à l'émotion de La Marseillaise : Les dessous du titre mondial de Faivre sur le géant
06/03/2021 À 09:48