Il n’est pas en tête mais il est parfaitement placé. Déjà médaillé de bronze sur la Vertigine jeudi, Alexis Pinturault a profité de sa confiance actuelle pour prendre la 2e place (+ 0"08) à l’issue du Super-G du combiné des Mondiaux de Cortina. Alors qu’il avait dominé le roi de la vitesse Vincent Kriechmayr (3e, + 0"30), le Français a dû s’incliner face à l’étonnant Canadien James Crawford (+ 0"08), auteur d’un bas de parcours stratosphérique. Mais la situation reste idéale pour Pinturault, qui s’élancera avec plus de trois dixièmes d’avance sur Schwarz (5e), Meillard (6e) et Aerni (7e).
On se dirigeait tranquillement vers un Super-G dominé par Alexis Pinturault quand James Crawford nous a sortis de la torpeur. Sur le même tracé que les filles, sur la piste Tofane, le Canadien a surpris tout son monde avec son dossard 32. Très engagé, très juste dans la partie technique, il a légèrement concédé du temps à la sortie du mur et semblait alors trop loin pour déloger le Français de la tête, avec 0"35 de retard.
Mondiaux
De Val d'Isère 2016 aux Mondiaux 2021 : "L'abandon n'a jamais été une option" pour Faivre
HIER À 10:04

Un bas de folie et Crawford a surpris tout le monde : son Super-G du combiné en vidéo

Mais c'était sans compter sur un bas de tracé phénoménal du Canadien, plus juste sur la ligne, plus rapide, au point de reprendre plus de quatre dixièmes au Tricolore. De quoi devancer le skieur de Courchevel à l’arrivée (- 0"08).

Grosse déception pour Muffat-Jeandet

Malgré tout, la performance est plus que positive pour Alexis Pinturault, parfaitement placé à l’issue de l’épreuve de vitesse. Quelques jours après sa 3e place sur le Super-G réalisée sur la Vertigine, le Français a semblé encore plus à l’aise sur la Tofane.
Bien posé, le Tricolore n’a pas forcément mis tout l’engagement dont il était capable mais il a fait parler sa technique pour découper le mur et engranger un maximum de vitesse pour la partie finale plus plate. Mais il s’est fait un peu bouger au pire moment et cela lui a coûté cher (seulement 17e temps de la dernière section). Sans cela, qui sait s’il y aurait encore du suspense dans la course au titre.

Fluidité et engagement : le Super-G presque parfait de Pinturault sur le combiné

Malgré cela, Pinturault a devancé le double champion du monde de Cortina Vincent Kriechmayr (3e, + 0"30) et le Tricolore a repoussé tous ses adversaires directes à plus de trois dixièmes, à l’image des Suisses Loic Meillard (6e, + 0"43) et de Luca Aerni (7e, + 0"53). Mais son plus grand rival pourrait bien être l’Autrichien Marco Schwarz, éblouissant sur ce Super-G (5e, + 0"40) et meilleur slalomeur du monde cet hiver.
Autant dire que le skieur de Courchevel n’aura pas vraiment le droit à l’erreur, malgré sa grande performance du matin, seule satisfaction française de l’épreuve avec le gros raté de Victor Muffat-Jeandet (24e, + 2"00), tandis que Nils Allegre est passé à côté (27e, + 2"09).
Mondiaux
Du briefing à l'émotion de La Marseillaise : Les dessous du titre mondial de Faivre sur le géant
HIER À 09:48
Mondiaux
Faivre : "Quand je suis arrivé à Cortina, je ne me suis pas dit : '"Il y a un goût de médailles'"
05/03/2021 À 16:31