Sofia Goggia ne sera pas la porte-drapeau de l'Italie lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin le 4 février prochain. La skieuse, victime d'une entorse au genou et lancée dans un contre-la-montre pour tenter de défendre son titre olympique, a dû relancer à cet honneur. La porte-drapeau pour les JO (4-20 février) sera finalement Michela Moioli, championne olympique en titre en snowboardcross, a annoncé le Comité olympique italien (Coni) dans un communiqué.

Goggia au tapis, Curtoni a pris le relais pour l'Italie : son super-G en vidéo

"Le président du Coni, Giovanni Malago, a pris cette décision après en avoir discuté avec Sofia Goggia et avec le président de la Fédération italienne des sports d'hiver, Flavio Roda, au regard du parcours de récupération prévu" de la championne olympique en titre de la descente, a précisé l'instance dirigeante des sports italiens. "SuperSofia", 29 ans, a été victime d'une entorse au genou gauche après avoir chuté dimanche lors du Super-G de Cortina d'Ampezzo (Italie).
Pékin 2022
"Trois médailles sans Pinturault ni Worley, c'est un bon résultat" : le bilan du ski alpin à Pékin
20/02/2022 À 14:37
C'est un coup d'arrêt mal venu
En dépit de la gravité du diagnostic établi après examens ("lésion partielle du ligament croisé" et "petite fracture du péroné"), la Bergamasque a assuré vouloir tout faire pour s'aligner lors de la descente des JO prévue le 15 février. Elle sera en revanche forfait pour le Super-G prévu le 11 février. "C'est un coup d'arrêt mal venu à un moment aussi important de la saison mais, dès les prochaines heures, je vais commencer la physiothérapie pour essayer de défendre le titre olympique dans la discipline que j'aime le plus", a assuré Goggia dimanche.
La reine italienne de la vitesse a survolé le début de saison avec six victoires en Coupe du monde (trois en descente, trois en Super-G) mais a aussi fait deux sorties de piste impressionnantes. Michela Moioli, qui avait décroché l'or olympique en snowboardcross à Pyeongchang (Corée du Sud) en 2018, va disputer à 26 ans ses troisièmes Jeux olympiques.
Pékin 2022
Frasse Sombet : "On a donné le maximum, on ne peut pas avoir de regrets"
20/02/2022 À 08:46
Pékin 2022
"Aujourd’hui est mon meilleur souvenir" : Shiffrin, fanny mais pas abattue
20/02/2022 À 07:56