16/02/18 - 03:00
Terminé
PyeongChang
Jeongseon Alpine Centre • Finale
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Super-G - Messieurs
PyeongChang - 16 février 2018

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
04:42

L'Autrichien Matthias Mayer est champion olympique du super-G devant le Suisse Beat Feuz (+0''13) et le Norvégien Kjetil Jansrud (+0''18). Un temps sur la 2e marche provisoire, le Français Blaise Giezendanner est au pied de ce podium royal (4e à 38 centièmes).

04:06 

Pas de grosse perf' pour Brice Roger. Mais c'est tout de même un super-G honnête pour le skieur de la Plagne, 8e de la descente hier. Il se classe à la 19e place provisoire (+1''66).

04:05 

Seulement 16 centièmes de retard au 1er inter. Une petite faute de trajectoire. +0''76 au 2e inter.

04:05 

Brice Roger vient de s'élancer (dossard 29) ! C'est le dernier Français en lice.

04:04

Quatrième de ce super-G, Blaise Giezendanner est revenu sur sa superbe course au micro de France TV : "Il ne fallait pas se prendre la tête. Il ne fallait pas réflechir, je ne me suis pas posé de question. Je suis parti devant, j'ai vu les deux premiers sortir… J'ai fait une bonne reco En revenant ici, je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire."

Blaise Giezendanner
04:02

Sortie de piste pour Andrew Weibrecht ! L'Américain est tout simplement passée ... sous une porte. La faute à une grosse erreur de trajectoire. Il a su éviter la chute, fort heureusement.

04:00 

Pas de miracle pour le Canadien. Jamais dans le coup, il se classe 19e à 1''95.

04:00 

Attention à Manuel Osborne-Paradis qui peut représenter un danger malgré son dossard élevé (26). Le Canadien s'était classé 3e des Mondiaux l'an dernier.

03:58

Muzaton s'est fait des grosses frayeurs sur la fin. Il a tout tenté. À l'arrivée, il se range à la 18e place (+1''64).

03:58 

Il est plutôt bon sur le haut. +0''68 au 2e inter. C'est le 15e temps provisoire.

03:57 

Maxence Muzaton est en piste ! Dossard 25, le Français passe avec 37 centièmes de retard au 1er inter.

03:56 

Frustration pour Ted Ligety. L'Américain est sorti du tracé sur la fin du parcours. Mais il était de toute manière assez loin (13e à 0''94 au 3e inter).

03:49

Les 20 premiers dossards sont déjà passés. Sauf énorme surprise, le podium ne devrait pas changer. Quatre ans après son sacre en descente, Matthias Mayer va être champion olympique de super-G devant Beat Feuz (+0''13) et Kjetil Jansrud (+0''18). Un temps sur la 2e marche provisoire, le Français Blaise Giezendanner est au pied de ce podium royal (4e à 38 centièmes).

03:47 

Pas de top 10 pour les Allemands Josef Ferstl (18e à 2''37) et Thomas Dressen (12e à 2''07).

03:43

Christof Innerhofer est en tête au 1er inter (-0''04) ! Mais l'Italien finit par commettre des fautes de trajectoire. L'Italien se contente du 14e rang à 1''46. Il était déjà passé à côté de sa descente. Des JO à oublier.

03:40

Giezendanner n'aura aucun regret à avoir. Il a sorti le run de sa vie. Mais ça n'aura pas suffi pour monter sur le podium olympique.

03:39 

FEUZ DÉLOGE GIEZENDANNER DU PODIUM ! Il vient éteindre les rêves de podium pour le Français, qui recule au 4e rang. Le Suisse est deuxième à 13 centièmes de Mayer. Il a été excellent sur la dernière section.

03:37 

Il a le même temps que Mayer au 2e inter !!! Mais le Suisse fait une belle faute ! +0''31 au 3e inter ! Ça va être chaud pour le podium !

03:36 

Au tour de Beat Feuz de s'élancer ! Attention au champion du monde de descente...

03:35

SENSATION ! MAYER PREND LA TÊTE ! Au contact sur le haut, l'Autrichien a fait la différence sur le bas pour ravir la première place provisoire à Kjetil Jansrud. Pour 18 centièmes. Giezendanner recule au 3e rang.

03:35 

MAYER ALLUME DU VERT ! 19 centièmes d'avance au 3e inter !

03:34 

Mathias Mayer est en piste ! L'ancien champion olympique de descente est rapide sur le haut ! Seulement dix centièmes de retard au 1er inter.

03:32 

Grosse déception pour Adrien Théaux. Le Français se classe au 10e rang provisoire à 1''14.

03:32 

Il est loin au 2e inter. Trop loin. +1''10.

03:31 

Déjà 27 centièmes de retard au 1er inter. Attention à cet appui !

03:31 

Allez, Adrien Théaux est en piste ! Le Pyrénéen a flirté avec les podiums cet hiver. Il peut claquer un gros aujourd'hui.

03:30

Hors du coup, l'Autrichien Max Franz déçoit en étant repoussé à 1''34 (10e temps provisoire).

03:29 

Les gros favoris sont déjà passés. Mais il reste encore du beau monde entre Franz, Innerhofer, Théaux, Mayer, Feuz, Paris ou Dressen.

03:28

Andreas Sander est lui aussi battu. L'Allemand se classe au 5e rang à 59 centièmes.

03:26 

+0''42 au 2e inter. ET LA FAUTE POUR KILDE ! Il ne viendra pas déloger le Français du podium. À l'arrivée, le Norvégien est 8e à 1''09.

03:25 

Attention au Norvégien ! 15 centièmes de retard au 1er inter.

03:25

Vainqueur du petit globe en 2016, Kilde vient de s'élancer avec le dossard 11.

 

Ce n'est pas encore terminé. Ils sont encore nombreux à pouvoir venir se classer devant. Mais quoi qu'il arrive, Giezendanner aura été énorme.

03:24 

INCROYABLE GIEZENDANNER ! DEUXIÈME TEMPS PROVISOIRE !!! Le Chamoniard s'intercale au 2e rang entre les rois Jansrud et Svindal (+0''20) !!! Quelle manche du Français ! Ça risque bien de faire podium ! Et dire qu'il n'a jamais fait mieux que 8e dans sa carrière...

03:22 

Giezendanner est énorme ! +0''31 au 3e inter ! Il fait la course de sa vie !!!

03:21 

+0''46 au 2e inter ! Il est 3e à cet endroit !

03:21 

Seulement onze centièmes de retard au 1er inter ! Il est bon le Français !

03:20 

C'est parti pour Blaise Giezendanner ! Le premier Français en lice, originaire de Chamonix, reste une belle 9e place en super-G à Kitzbühel. La piste de Jongseon lui réussit plutôt bien. C'est ici qu'il a signé son meilleur résultat en carrière, il y a deux ans (8e).

03:20 

DEUXIÈME TEMPS POUR SVINDAL ! Coupable de quelques erreurs, le Norvégien s'est fait peur avec une faute de carre au passage de la dernière porte. Il est battu pour 31 centièmes par Jansrud ! Deux Vikings aux deux premières places provisoires. Comme hier. Mais dans l'ordre inverse.

03:19 

Encore quatre dixièmes de retard au 3e inter ! Ça va être dur de revenir !!!

03:19 

Aie, Svindal accuse 0''36 de débours au 2e inter. Pourtant, l'impression est excellente !

03:18 

Il est au contact ! Seulement un centième de retard au 1er inter.

03:18 

SVINDAL ENTRE EN PISTE ! Le Norvégien va-t-il être le premier à faire le doublé olympique descente-super-G ? On va le savoir tout de suite !

03:17

Tumler ne peut rivaliser avec Jansrud. Le Suisse signe le 6e et moins bon temps à 1''90.

03:17 

JANSRUD PREND LA TÊTE ! ET DE LOIN ! Le Norvégien frappe un grand coup en signant le meilleur temps avece 51 centièmes d'avance sur Kriechmayr. Ça sent la médaille. Peut-être même le titre. Mais Svindal, Feuz et bon nombre d'outsiders restent à venir.

03:15 

Attention à la trajectoire ! Jansrud est un peu bas. Mais il conserve sa vitesse. -0''41 au 3e inter.

03:14 

14 centièmes d'avance au 1er inter. Ça file pour le Viking ! UNE DEMI-SECONDE D'AVANCE au 2e inter !

03:14 

C'est parti pour Kjetil Jansrud ! Deuxième de la descente hier, le Norvégien est tout simplement le champion olympique en titre !

03:13 

Ça s'empile derrière Kriechmayr ! Auteur d'une petite faute à mi-parcours, Kline vient se classer au 3e rang à 23 centièmes. Les quatre skieurs qui ont réussi à en terminer se tiennent en 27 centièmes.

03:12 

Bostjan Kline possède cinq centièmes d'avance au 1er inter. Bien parti le Slovène.

03:11

Troisième temps à 27 centièmes pour Reichelt ! Il peut enrager vu son erreur à mi-parcours. Sans celle-ci, le meilleur temps provisoire était sans doute pour lui.

Olympia 2018 - Austria's Hannes Reichelt
03:10 

C'est moyen sur le haut. +0''34 au 2e inter. ET LA GROSSE FAUTE ! L'Autrichien a perdu beaucoup de vitesse. Mais il revient pourtant ! Seulement 24 centièmes de retard au 3e inter.

03:10 

Dossard 5, Hannes Reichelt, vice-champion du monde en 2015, est en lice. À 38 ans, l'Autrichien est le vétéran de sa délégation.

03:08

Superbe run de Cook. Le Canadien a été bon de haut en bas. Et il n'est battu que pour 10 centièmes sur la ligne. Kriechmayr reste en tête.

03:08 

Le Canadien passe derrière au 2e inter (+0''06). Mais il est toujours dans le match !

03:07 

Dustin Cook est bien parti ! 13 centièmes d'avance au 1er inter !

03:07 

Ça passe pour Kriechmayr ! L'Autrichien a bien géré la partie piégeuse avant de terminer son run en 1'25''13. Un temps qui semble très solide.

Vincet Kriechmayr, primer clasificado en los terceros entrenamientos del descenso
03:05 

Vincent Kriechmayr va-t-il réussir à signer le premier temps de référence ! C'est parti pour l'Autrichien, qui fait partie des favoris à la victoire.

03:04

Deux abandons après deux passages. Ce super-G commence sur des bases étranges ! Les infos doivent fuser dans les talkie-walkies.

03:03

Il est 18 centièmes moins rapide que Fill au 1er inter. Et lui aussi se fait piéger à mi-pente ! Il abandonne à son tour ! Mais quelques portes avant l'Italien.

03:02

C'est au tour de Mauro Caviezel de s'élancer.

03:02

SORTIE DE PISTE POUR FILL ! Piégé par un changement pente, l'Italien a manqué une porte ! C'est l'abandon pour celui qui s'était classé 6e de la descente hier.

03:01 

Très propre sur le haut de parcours, l'Italien est à contre-temps sur la partie médiane.

02:59 

C'EST PARTI POUR CE SUPER-G ! Peter Fill s'élance avec le dossard 1 !

02:57 

Plus que trois minutes avant le départ...

01:44

0. Personne n'a jamais réalisé le doublé descente-super-G lors d'une même édition des Jeux Olympiques. Aksel Lund Svindal serait un pionnier en cas de succès aujourd'hui. Le Norvégien est déjà le seul à avoir remporté un titre dans chacune des deux disciplines (super-G en 2010 et descente en 2018).

01:44 

THÉAUX VEUT SA BRELOQUE. Adrien Theaux sera la meilleure carte française. À 33 ans, c'est sans doute sa dernière chance de décrocher une médaille olympique. Déja monté six fois sur la boite en Coupe du monde de super-G (pas de victoire), le skieur de Val Thorens avait décroché le bronze lors des Mondiaux 2015. Il est passé près du podium à trois reprises cet hiver (4e, 7e et 5e). Hier, parti avec un dossard moyen, le Pyrénéen est passé à côté de sa descente (26e).

Adrien Théaux lors des JO de Pyeongchang
01:43 

LES DOSSARDS. Jansrud et Svindal partiront relativement de bonne heure avec les dossards 7 et 9. L'Italien Peter Fill sera le premier à s'élancer. Quatre Français seront au depart : Blaise Giezendanner (10), Adrien Théaux (14), Maxence Muzaton (25) et Brice Roger (29).

01:43 

Si elle a souri à de très grands champions dans le passé, la discipline est traditionnellement assez ouverte. Cet hiver, les quatre super-G de Coupe du monde sont revenus à quatre skieurs différents (Jansrud, Svindal, l'Autrichien Kriechmayr et l'Allemand Ferstl). Vainqueur du petit globe en 2016, la troisième flèche norvégienne Aleksander Aamodt Kilde sera également un client. Tout comme les Autrichiens, les Italiens, les Suisses et les Français. Une surprise n'est pas à exclure.

01:42

4. La Norvège a remporté les quatre derniers titres Olympiques en super-G. Avant Jansrud et Svindal, Kjetil-Andre Aamodt l'avait emporté en 2006 et 2002... mais aussi en 1992. Au total, la Norvège a décroché cinq des huit médailles d'or mis en jeu dans la discipline. Le Français Franck Piccard (1988), l'Allemand Markus Wasmeier (1994) et l'Autrichein Hermann Maier (1998) sont les "intrus".

01:40

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue pour suivre en direct le super-G messieurs des Jeux Olympiques de Pyeongchang ! La course doit débuter à 3h sur la piste de Jongseong.

0 commentaire