Les Français ne pouvaient guère mieux démarrer pour la première course de l'ère post-Hirscher, parti à la retraite cet été. Ce dimanche matin, Alexis Pinturault a signé le meilleur temps de la première manche du géant d'ouverture de Sölden. Et derrière lui, à deux centièmes, on trouve Mathieu Faivre. Les deux Tricolores possèdent une petite marge sur le reste de la meute. Troisième, le Suisse Marco Odermatt pointe à 33 centièmes de "Pintu", dernier vainqueur sur le glacier autrichien en 2016, après l'annulation des deux dernières éditions pour cause de mauvais temps.
Parti avec le dossard 1 sous un ciel bleu complètement clair, Henrik Kristoffersen a déçu. Le Norvégien, qui n'a jamais fait mieux que 6e à Sölden, n'occupe que la 10e place provisoire à mi-parcours (+0''80). Les écarts demeurent faibles. Les douze premiers se tiennent en moins d'une seconde. Une seconde, c'est également l'écart entre Odermatt (3e) et Manfred Moelgg (19e). Rien n'est donc figé avant le run final, où quatre Français seront à l'oeuvre.
Sölden
Pinturault : "La saison dernière, c'est complètement passé et accepté"
07/10/2020 À 10:33
Hormis Pinturault et Faivre, qui tenteront de signer le premier doublé français de l'histoire à Sölden, il faudra compter sur Victor Muffat-Jeandet (25e à 1''79) et Thibaut Favrot (28e à 2''10). Ce n'est en revanche pas passer pour Cyprien Sarrazin (36e à 2''60), qui sort de deux saisons quasi blanches, et Rémy Falgoux (abandon).

Alexis Pinturault, Sölden 2019

Crédit: Getty Images

Sölden
Touché au dos cet été, Faivre n'en revient pas : "Un podium à Sölden, c'est incroyable"
27/10/2019 À 16:33
Sölden
Dans la course à la succession de Hirscher, Pinturault prend la pole
27/10/2019 À 16:23