Elle s'est révélée le jour de la Saint-Valentin

Un an après avoir découvert les JO (35e), Robinson prend part, dans un relatif anonymat, à ses premiers Mondiaux, le 14 février dernier à Are. Elle n'a encore jamais marqué de points sur le circuit. Et son unique qualification pour une seconde manche, à Maribor deux semaines plus tôt, s'était soldée par un abandon. Bref, personne ne connaît encore cette géantiste issue d'une terre "exotique".
En Suède, cela va changer. Les centièmes sont de son côté en première manche. Elle arrache la dernière place du top 30 de justesse (0''04). Elle profite alors de son dossard d'ouvreuse pour gagner le second run et se hisser à la 17e place. Ensuite, tout s'enchaîne. Cinq jours plus tard, elle remporte son premier titre mondial junior, en géant toujours. Dans la foulée, elle marque ses premiers points en Coupe du monde : une 16e place à Spindleruv Mlyn, en République Tchèque, suivie d'un premier podium (2e), en Andorre, lors de la finale. Une fin de saison en trombe. Qui promettait beaucoup pour la suivante.
Sölden
Pinturault : "La saison dernière, c'est complètement passé et accepté"
07/10/2020 À 10:33

La révélation Robinson a signé une seconde manche XXL et un premier podium

Elle est née en Australie

Si Alice Robinson a grandi (et vit toujours) à Queenstown, en Nouvelle-Zélande, elle a passé les quatre premières années de son existence en Australie. La native de Sydney avait expliqué dans les colonnes du New Zealand Herald, en février dernier, comment sa famille avait fini par changer d'île : "Mes parents étaient allés en vacances en Nouvelle-Zélande. Et ils avaient adoré la vie à la montagne et à Queenstown. Mon père (qui est trader, nldr) a alors décidé que l'on y déménagerait." À quatre ans, la jeune fille s'installe ainsi dans cette ville de 10 000 habitants au pied des Alpes du Sud. La station de Coronet Peak n'est qu'à une quinzaine de kilomètres. Idéal pour construire son talent sur les skis.

Elle est (presque) aussi précoce que Shiffrin

S'imposer en Coupe du monde, qui plus est avant d'atteindre la majorité, n'est vraiment pas donné à tout le monde. Alice Robinson n'en attendait d'ailleurs pas tant, elle qui, avant Sölden, expliquait vouloir enchaîner les top 5 avant de penser à la gagne. La Néo-Zélandaise, qui aura 18 ans le 1er décembre, n'est en tout cas pas la plus jeune victorieuse de l'histoire sur le circuit.
Le record appartient à l'Allemande Pamela Behr, vainqueur en 1972 du slalom de Val d'Isère à l'âge de 16 ans, deux mois et 19 jours. Robinson, elle, a "déjà" 17 ans, onze mois et 25 jours au moment de s'imposer en Autriche. Plus récemment, en 2012, Mikaela Shiffrin avait levé sa première coupe à l'âge de 17 ans, neuf mois et sept jours. À deux mois et demi près, la Néo-Zélandaise est donc aussi précoce que l'Américaine.

Mikaela Shiffrin et Alice Robinson trinquent à l'issue du géant de Solden, le 26 octobre 2019

Crédit: Getty Images

Elle est encore au lycée...

... mais plus pour bien longtemps. Sur le site olympicchannel.com, Alice Robinson expliquait, vendredi, qu'il lui reste encore une semaine à tirer. "Après la course (de Sölden, ndlr), je dois prendre un vol dimanche pour rentrer chez moi et suivre ma dernière semaine à l'école." Elle prévoit, ensuite, de partir sur le continent nord-américain pour la tournée de novembre, où elle pourrait, pourquoi pas, faire ses débuts en super-G. Avec l'esprit tourné entièrement vers le ski, tout du moins pour la suite de la saison.

Elle est la troisième Néo-Zélandaise à gagner en Coupe du monde

Alice Robinson n'est pas pionnière en son pays, richement doté en montagne mais peu en champions de ski. Avant elle, deux de ses compatriotes avaient déjà obtenu des victoires en Coupe du monde. Des femmes elles aussi. Annelise Coberger avait ouvert le compteur en 1992, à Hinterstoder. Ensuite, ce fut autour de Claudia Riegler de briller, avec quatre victoires (dont la première à Saint-Gervais), entre janvier 1996 et février 1997. Cinq succès tous obtenus en slalom. Alice Robinson est donc la première Néo-Zélandaise à remporter un géant sur le circuit. Elle avait aussi été la première à décrocher un podium dans la discipline, en mars dernier.

Malgré une petite frayeur, Robinson a grillé la politesse à Shiffrin

Sölden
Touché au dos cet été, Faivre n'en revient pas : "Un podium à Sölden, c'est incroyable"
27/10/2019 À 16:33
Sölden
Dans la course à la succession de Hirscher, Pinturault prend la pole
27/10/2019 À 16:23