Getty Images

De retour au top en géant, Pinturault peut voir la suite avec gourmandise

De retour au top en géant, Pinturault peut voir la suite avec gourmandise
Par Julien Chesnais via AFP

Le 16/03/2019 à 17:16Mis à jour Le 16/03/2019 à 18:17

SOLDEU - De retour depuis peu à son meilleur niveau en slalom, Alexis Pinturault a aussi retrouvé la clé en géant. Samedi, son premier succès dans la discipline depuis 15 mois lui a permis de valider définitivement sa 2e place au général derrière Marcel Hirscher. Si l'Autrichien est incertain sur son avenir, tout laisse à penser que le meilleur est peut-être à venir pour le Français.

Au bout d'une saison qui a marqué son retour au sommet, Alexis Pinturault a enfin décroché la victoire sur un géant en remportant samedi la course des finales à Soldeu, loin devant Marcel Hirscher (6e). Avec cette victoire, combinée à la 11e place du Norvégien Henrik Kristoffersen, Pinturault est assuré de terminer 2e du classement général. Une première dans sa carrière qui lui permet de marquer son territoire en vue de la saison prochaine.

Vidéo - Irrésistible jusqu'au bout, Pinturault a écoeuré la concurrence : sa 2e manche en vidéo

01:47

Trois fois 3e entre 2014 et 2016, il avait ensuite connu deux saisons loin de ses attentes (4e et 6e), marquées notamment par des pleurs de frustration aux Mondiaux de Saint-Moritz en 2017. Pour se relancer, Pinturault a décidé de revenir aux sources de son ski l'été dernier. Fini les ambitions élevées en vitesse et la volonté de se démultiplier pour tenter de détrôner le roi Marcel Hirscher. "Mon objectif cette année était de reconstruire en slalom, et de revenir sur le devant de la scène en géant, afin d'aller dans la direction de ce que je veux, le gros globe", expliquait-t-il vendredi. Ces deux objectifs ont été remplis. Plus monté sur la boîte depuis sa victoire à Wengen en 2014, Pinturault s'est offert trois podiums en slalom depuis janvier. Un retour en forme entre les piquets qui lui a permis d'obtenir son tout premier titre mondial en combiné, discipline où il a remporté son 3e petit globe suite à victoire à Bansko.

23 succès, nouveau record absolu chez les Français

En géant, il restait sur 12 courses sans victoire depuis son triomphe à Val d'Isère, le 9 décembre 2017. Une série qui a donc pris fin ce samedi alors qu'il n'avait signé au préalable qu'un seul podium en géant cet hiver (et une médaille de bronze aux Mondiaux). Il a de plus mis la manière en Andorre en s'imposant avec autorité devant Marco Odermatt. De retour au top niveau sur les deux disciplines techniques, Pinturault, 27 ans, peut de nouveau rêver grand. "Il arrive à l'âge de maturité, juge Johan Clarey, le vice-champion du monde du super-G. Tout est au beau fixe, le matériel, sa vie personnelle aussi. Tous les signaux sont en vert pour la suite."

Si Hirscher venait à prendre sa retraite au printemps, celui qui est désormais le Français le plus prolifique en Coupe du monde (23 victoires, une de mieux que Carole Merle) se positionnerait comme le prétendant numéro un à sa succession. Sans oublier Henrik Kristoffersen, plus fort que jamais en géant. "Pour le général, il y aura aussi des clients de la vitesse, ajoute Johan Clarey. Si Dominik Paris continue sur sa lancée (7 victoires sur les 11 dernières courses), il sera aussi un prétendant." Avant de se projeter l'an prochain, Pinturault a encore un slalom à disputer dimanche. En cas de succès, il battrait son record de points en une saison (1200, en 2016). Ce serait un symbole de plus pour affirmer son retour au sommet de Pinturault.

Alexis Pinturault a fini en beauté à Soldeu en remportant le géant.

Alexis Pinturault a fini en beauté à Soldeu en remportant le géant.Getty Images

0
0