Getty Images

Intouchable Pinturault

Intouchable Pinturault

Le 16/03/2019 à 12:55Mis à jour Le 16/03/2019 à 13:58

GEANT SOLDEU - Alexis Pinturault s'est offert une magnifique victoire sur le géant en mettant la concurrence loin derrière. Après une première manche maitrisée le Français remporte ainsi sa 23e victoire en Coupe du monde, la deuxième de la saison après son succès sur le Combiné à Bansko. Il repousse Marco Odermatt, deuxième, à 44 centièmes et Zan Kranjec, troisième à 1"03. Hirscher n'est que 6e.

Alexis Pinturault a retrouvé la voie du succès en géant. Après 12 courses de rang sans victoire dans sa discipline de cœur, le Français a été irrésistible ce samedi à Soldeu en s'imposant devant le Suisse Marco Odermatt (+0''44) et le Slovène Zan Kranjec (+1''03). C'est la 23e victoire de sa carrière en coupe du monde, la 3e de la saison après le combiné des Mondiaux d'Are et celui de Bansko. Les bourreaux habituels du Tricolore sont passés à côté. Déjà assuré du petit globe, Marcel Hirscher est 6e tandis que le champion du monde Henrik Kristoffersen est 11e.

Fanara, une sortie de piste avant la retraite

Pour sa dernière course sur le circuit, Thomas Fanara, 37 ans, aurait lui espéré une plus belle sortie. Parti sur un rythme d'enfer, le skieur de Praz-sur-Arly a finalement chuté à quelques portes de l'arrivée de la 1re manche. Dommage, il était parti sur des bases semblables à celles de Pinturault. Il quitte néanmoins la scène en ayant tout donné, sans regret, ce qui colle bien à sa carrière, au bilan de 14 podiums pour une victoire, et un titre mondial en 2011 à Garmisch-Partenkirchen, sur l'épreuve par équipes. Non-qualifié pour la seconde manche, le Tricolore s'est néanmoins vu offrir un "run d'honneur" par les organisateurs. Histoire de pouvoir faire des adieux dignes de ce nom.

Deux autres Français étaient en piste. Victor Muffat-Jeandet s'offre un top 10 (9e à 2''09) tandis que Thibaut Favrot (14e à 2''50) marque ses premiers points depuis sa sensationnelle 2e place lors du géant parallèle d'Alta Badia. Comme Pinturault, il peut refermer son hiver de géantiste avec le sourire.

Vidéo - Irrésistible jusqu'au bout, Pinturault a écoeuré la concurrence : sa 2e manche en vidéo

01:47
0
0