Des tracas pour MMA

Plus de peur que de mal
Par AFP

Le 20/12/2009 à 09:41Mis à jour

Marie Marchand-Arvier a lourdement chuté lors du Super-G de Val d'Isère avant d'être évacuée par les secours. Finalement, les nouvelles sont rassurantes. Elle ne souffre que d'un léger traumatisme cranien. La victoire est revenue à la Suisse Frenzi Aufdenblatten.

Vice-championne du monde de la spécialité, Marie Marchand-Arvier a commis une faute de trajectoire sur le haut du parcours. Contrainte d'attaquer sur le bas du tracé, elle a perdu l'équilibre avant de tomber lourdement sur le dos à quelques mètres de l'arrivée. Evacuée sur une civière, elle se plaignait de douleur à la tête et à la nuque. L'encadrement de l'équipe de France s'est vite montré rassurant en annonçant que la skieuse des Contamines avait surtout été "sonnée", et que le premier examen n'avait détecté qu'un léger traumatisme crânien. La jeune femme de 24 ans devait passer un scanner dimanche dans l'après-midi à Bourg Saint-Maurice pour vérifier qu'elle ne présentait pas d'hématome.

La course a été interrompue pendant une quinzaine de minutes avant de reprendre. A ce moment le podium était déjà connu avec la victoire de la Suisse Franzi Aufdenblatten devant sa compatriote Nadia Styger (+0.23 centièmes). Grande favorite, l'Américaine Lindsay Vonn a pris la 3e place à 26 centièmes. Avec ce nouveau podium, Vonn reste seule en tête du classement général de la Coupe du monde, l'Allemande Maria Riesch, avec laquelle elle partageait les commandes, ayant dû se contenter de la 21e place. "Ce n'était pas ma meilleure course, c'est sûr, mais je suis contente d'être arrivée en bas entière", a déclaré valoir Vonn.

La première Française, Ingrid Jacquemod, est loin au temps (+1'40) mais pas au classement (10e) tandis que Marion Rolland est parvenue à intégrer le Top 20 (18e). A noter que dans le Top 10, on ne trouve pas moins de cinq Suisses. Outre Aufdenblatten et Styger, Fabienne Suter (4e), Dominique Gisin (6e) et Martina Schild (6e ex-aequo) ont brillé.

0
0