A force de s’y sentir à l’aise, Val Gardena est devenue sienne. Après y avoir signé ses deux meilleurs résultats en Coupe du monde (4e en 2018 et 2020), Bryce Bennett a créé une grosse surprise en remportant ce samedi la descente sur la Saslong, la toute première victoire de sa carrière. Auteur d’un haut de parcours de folie et d’un Ciaslat parfait de justesse, l’Américain simpose devant deux autres outsiders, l’Autrichien Otmar Striedinger (+ 0’’14) et le Suisse Niels Hintermann (+ 0’’32), qui monte sur son premier podium en descente.
Grand favori et parti pour écraser la course, Aleksander Aamodt Kilde est lui sorti. Meilleur Français du jour, Johan Clarey a longtemps été dans la course au podium avant de finir à la 6e place.
Le film de la descente
Val Gardena
C'était le jour de Bennett !
18/12/2021 À 18:08

La faute inattendue en descente : Kilde emportée par le Ciaslat

Premier podium et premier succès pour Bennett

Décidément, les Américains aiment vraiment bien la Saslong. Après Steven Nyman qui y a signé ses trois succès en Coupe du monde en 2006, 2012 et 2014, c’est au tour de Bryce Bennett d’y ouvrir son compteur. On savait qu’il aimait la piste italienne, ces résultats passés l’attestaient (11e comme pire résultat depuis 2015) mais il semblait difficile d’imaginer le Californien s’imposer malgré tout, la faute à une concurrence qui semblait au-dessus en ce début de saison. Mais Val Gardena n’est pas une descente comme les autres. Si fort hier en Super-G, tenant du titre et parmi les skieurs qui sortent le moins souvent, le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde a commis l’irréparable à la mi-course, alors qu’il semblait parti pour tout écraser (- 0’’83 au 3e inter). Et Bennett a alors senti le vent tourner.
Sur une piste habituée à sourire aux gros dossards avec le soleil qui vient baigner le Ciaslat après le dossard 10, l’Américain aura été le seul à faire la course parfaite. Exceptionnel sur le haut du tracé où il aura collé près d’une demi-seconde à la grande majorité de ses adversaires, Bennett a surtout su faire la différence dans le Ciaslat, la partie la plus technique de la Saslong, où les mouvements de terrain et les virages ont piégés de nombreux skieurs. Mais pas Bennett.
https://i.eurosport.com/2021/12/18/3273753.jpg
Posé, très calme, parfait tactiquement pour attaquer tout en gardant les bonnes lignes pour ne pas se faire descendre, l’Américain était dans un jour de grâce absolu. Lui qui n’avait accroché le moindre podium monte directement sur la plus haute marche. Parti avec le dossard 1, Otmar Striedinger a bien cru que ça allait être son jour, jusqu’à la fusée Bennett. Mais l’Autrichien se contentera volontiers de cette 2e place (+ 0’’14) alors que le Suisse Niels Hintermann (+ 0’’32) complète le podium.

Le grand retour de Clarey

Le podium, Johan Clarey l’avait clairement dans les jambes. L’expérimenté tricolore, exceptionnel sur la première minute vingt de course avec une glisse retrouvée et des trajectoires dignes du 4e de la Coupe du monde de descente qu’il a été l’an dernier, était bien parti pour jouer le top 3 et, pourquoi pas, espérer enfin accrocher son premier succès. Mais le Français s’est montré un peu hésitant, avec un déséquilibre coupable à l’entrée de la section technique qui l’a privé de vitesse sur le bas. A l’arrivée, Clarey signe malgré tout son meilleur résultat de l’hiver (6e), étant privé du top 5 pour un centième. Un résultat prometteur pour la suite de la saison.
Il est de loin le meilleur Tricolore du jour avec les nouvelles déceptions signées Nils Allegre (29e) et Matthieu Bailet (36e), qui n’ont jamais su s’adapter sur la Saslong. En revanche, performance plus qu’encourageante pour Maxence Muzaton (20e), très solide après un haut de parcours hésitant. En course pour s’emparer de la tête de la Coupe du monde en cas de 2e place, Matthias Mayer est complètement passé à côté de sa course (16e) et laisse donc les commandes à Marco Odermatt. L’Autrichien se consolera en conservant le dossard jaune de leader du classement de la spécialité.
Val Gardena
Sixième, Clarey pouvait espérer encore mieux sur la Saslong : sa descente décryptée
18/12/2021 À 16:15
Val Gardena
Le podium pour Hintermann en descente
18/12/2021 À 14:23