AFP

Wengen : Johan Clarey, 5e de la descente dominée par Christof Innerhofer

Innerhofer s'offre le Lauberhorn, Clarey cinquième
Par Eurosport

Le 19/01/2013 à 13:22Mis à jour Le 19/01/2013 à 14:54

Johan Clarey a pris la cinquième place de la descente de Wengen, samedi. Le Français a terminé à 1"17 du vainqueur, l'Italien Christof Innerhofer, qui a signé une deuxième victoire cet hiver, après Beaver Creek. Aksel Lund Svindal a chuté alors qu'Adrien Théaux et David Poisson ont terminé huitième et neuvième.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Christof Innerhofer a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès. Vainqueur à Beaver Creek cet hiver, l'Italien s'est adjugé, samedi, une autre descente mythique : celle de Wengen. Sur le Lauberhorn, et ses 4,5 kilomètres de pente, Innerhofer a devancé les Autrichiens Klaus Kroell et Hannes Reichelt. Trois Français ont terminé dans le Top 10 : Johan Clarey a terminé 5e, Adrien Théaux 8e et David Poisson 9e. Le premier d'entre eux a signé un record de vitesse en dévalant l'Haneggschuss à 161,9 km/h.

Devant plus de 30 000 spectacteurs payants, Innerhofer a signé la cinquième victoire de sa carrière en Coupe du monde. Impérial tout au long du tracé de la plus longue descente de l'hiver, le champion du monde de Super-G 2011 a assommé la concurrence pour prendre le dossard rouge de leader du classement de la spécialité. Au détriment d'Aksel Lund Svindal qui a chuté dans les filets, sans gravité, après avoir perdu un ski, juste après la partie de glisse. "J'ai attaqué autant que j'ai pu, aussi longtemps que j'ai pu", a avoué Innerhofer, déjà auteur du meilleur chrono lors de la descente raccourcie du Super-Combiné disputé la veille. "Je savais que Klaus Kroell ne plaisanterait pas". A l'arrivée, trente centièmes séparent tout de même les deux hommes.

Un temps sur le podium, Johan Clarey a finalement hérité du cinquième rang final. Avec une pointe de vitesse mesurée à 161,9 km/h, le Français a effacé Carlo Janka des tablettes. "J'ai le record de vitesse, c'est la nouvelle de la journée, a commenté, non sans ironie, le skieur de La Clusaz. Je suis super content. Et je pense que je vais le garder un moment." Excellent sur le bas très technique de la descente, Adrien Théaux espérait mieux que sa 8e place (+1"41). Un centième devant David Poisson (9e), qui avait reçu l'immense honneur d'ouvrir la piste.

0
0