Getty Images

Wengen : Beat Feuz remporte la descente, Maxence Muzaton 7e

Feuz fait la fête, Muzaton se régale aussi

Le 13/01/2018 à 13:48Mis à jour Le 13/01/2018 à 17:20

COUPE DU MONDE - Parti avec le dossard 1, et devant 35 000 spectateurs, Beat Feuz a dominé la mythique descente de Wengen, samedi. Le Suisse, champion du monde en titre de la spécialité, a devancé Aksel Lund Svindal (+0"18) et Matthias Mayer. C'est sa 9e victoire en Coupe du monde, la 6e en descente. Sur le Lauberhorn, le Français Maxence Muzaton a terminé à un très beau 7e rang (+1"18).

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Beat Feuz a eu raison de choisir le dossard 1. Parti le premier sur le Lauberhorn, monstre sacré du cirque blanc, le Suisse a dominé la descente de Wengen, ce samedi. Le champion du monde en titre de la spécialité a devancé Aksel Lund Svindal et Matthias Mayer. Le Français Maxence Muzaton a terminé à la 7e place.

Vidéo - Dossard 1, Feuz a dompté le Lauberhorn

03:14

C'est la deuxième fois que Feuz s'impose à Wengen, après un premier triomphe en 2012. Devant une foule nombreuse (35 000 spectateurs) et un soleil printanier, le champion du monde en titre de la discipline a tué tout suspensé dès le haut du tracé. Très appliqué sur ses lignes, tout en vitesse, il a fait la différence sur les points clés. De la Traverse à la Tête de chien, en passant par la Carroussel, il a été brillant. Sauf dans le S à Kernen où il lui a manqué quelques km/h à la sortie (70 contre 75 aux meilleurs). Mais c'est le Suisse qui s'est montré le plus constant. Et personne n'a été en mesure de le priver de la victoire, sa 9e sur le circuit, la 6e en descente.

Muzaton (presque) aussi bien que Gauthier

Pas même Aksel Lund Svindal, dernier vainqueur en descente avec le dossard 1. C'était en novembre à Beaver Creek. Ce samedi, le colosse norvégien, leader du général de la spécialité et tenant du titre en Suisse, a eu le choix et a décidé de s'élancer avec le numéro 3. Dans le match avec Feuz tout au long de son passage, le vainqueur sur le Lauberhorn en 2016 a manqué une 35e victoire en Coupe du monde pour 0"18. Après quasiment deux minutes trente d'effort, c'est rien du tout. Pour son premier podium à Wengen, l'Autrichien Matthias Mayer a accusé 0"67 de retard sur le héros du jour.

Après la quatrième place de Tiffany Gauthier sur le Super-G de Bad Kleinkirchheim, un autre jeune tricolore a montré le bout de ses spatules. Sorti vendredi lors du slalom du combiné, Maxence Muzaton a, cette fois-ci, rallié l'arrivée. Et sur la ligne, c'est au 7e rang qu'il a soldé sa 5e tentative sur le Lauberhorn. S'offrant le luxe de devancer des cadors comme Dominik Paris, Kjetil Jansrud ou encore Peter Fill. Visiblement diminué par ses douleurs dorsales, Adrien Théaux a terminé 11e. Tandis que Nicolas Raffort a pris la 25e place et Johan Clarey la 29e.

Vidéo - Muzaton n'a rien lâché et un Top 7 était au bout

02:39
0
0