Getty Images

Wengen : Hirscher et les descendeurs vont s'expliquer

Hirscher et les descendeurs vont s'expliquer
Par AFP

Le 11/01/2018 à 12:07Mis à jour Le 11/01/2018 à 16:20

WENGEN - Le spectacle promet d'être au rendez-vous dans la station suisse ce week-end. Où l'insatiable Marcel Hirscher tentera de s'imposer sur le slalom pour la première fois de sa carrière. L'explication promet aussi d'être spectaculaire en descente.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

C'est un menu copieux qui est proposé aux skieurs de la Coupe du monde avec l'étape de Wengen qui débute vendredi par un combiné, suivi samedi de la légendaire descente du Lauberhorn et qui se clôturera par un slalom dominical. Le foehn, ce vent chaud qui a soufflé jusqu'à 200 km/h dans la nuit de lundi à mardi a eu raison de certaines installations mais pas des courses les plus attendues de la saison en Suisse. Comme chaque année, des dizaines de milliers de spectateurs déferleront sur le village de Wengen, desservi depuis Interlaken uniquement par un petit train à crémaillère.

En l'absence du double vainqueur du petit globe de la spécialité (2016 et 2017), le Français Alexis Pinturault, le 2e et dernier combiné de la saison (en dehors de celui des jeux Olympiques) couronnera un nouveau lauréat, au terme d'une descente et d'un slalom. Derrière "Pintu" qui s'est adjugé le premier combiné de Bormio fin décembre, le mieux placé est le descendeur italien Peter Fill, suivi du Norvégien Kjetil Jansrud. Ce dernier avait du reste remporté le combiné en 2016, devant son compatriote Aksel Lund Svindal et le Français Adrine Théaux.

La plus longue descente

Bien placé depuis le début de saison, et encore 8e mercredi de la 1re descente d'entraînement, Théaux qui aime cette piste visera le podium. Il aura fort à faire face à l'Autrichien Hannes Reichelt qui, sur le plus long tracé de la Coupe du monde de ski alpin (4,422 km), et avec le retour d'une météo moins agitée, a devancé mercredi, en 2'31"50, l'Italien Peter Fill et le Suisse Beat Feuz. Reichelt, âgé de 37 ans, est un grand spécialiste de la descente de Wengen, ayant remporté l'épreuve en 2015, et toujours sur le podium depuis 2012. En raison du mauvais temps, la course avait été annulée en 2017.

Adrien Théaux (France), heureux de sa 4e place lors du Super-G de Beaver Creek, sur la Birds of Prey, en 2017

Adrien Théaux (France), heureux de sa 4e place lors du Super-G de Beaver Creek, sur la Birds of Prey, en 2017Getty Images

Mais la vedette du week-end sera une fois de plus un autre Autrichien, "l'ogre" Marcel Hirscher qui du haut de ses 173 cm et de 52 victoires dans sa carrière tentera de dompter le slalom de Wengen qui lui échappe depuis toujours. Plusieurs fois sur la 2e marche du podium, le sextuple vainqueur du classement général de la Coupe du monde avait été battu la saison dernière par son grand rival norvégien Henrik Kristoffersen. Auteur d'un doublé (géant et slalom) le week-end dernier à Adelboden, Hirscher, à un mois des JO d'hiver de Pyeongchang, semble actuellement intouchable.

Souvent placé, Pinturault qui avait lui emporté le slalom en 2014 (devant l'Allemand Felix Neureuther et Hirscher), a réalisé dimanche son meilleur résutat de la saison en slalom (5e) après avoir pris la 2e place du géant la veille et sera également ambitieux.

Le programme de Wengen

- Vendredi: combiné (descente 10h30, slalom 14h00)
- Samedi: descente (12h30)
- Dimanche: slalom (1re manche 10h15, 2nd à 13h15

0
0