Cette fois, Aleksander Aamodt Kilde a eu le dernier mot. Dauphin jeudi de Marco Odermatt à l’occasion du Super-G, le Norvégien a pris sa revanche ce vendredi en remportant la première descente de Wengen. Il a devancé le Suisse (+ 0’’19), toujours leader du général de la Coupe du monde, et le tenant du titre sur le Lauberhorn Bea Feuz (+ 0’’30). Cette 11e victoire en carrière, la 5e de sa saison et la 2e en descente, lui permet également de s’emparer des commandes du classement de la spécialité. Nouvelle journée compliquée pour les Français, encore loin du compte.

Premier succès à Wengen pour Kilde

Wengen
Kristo vaincu, dossards élevés et remontée historique : les 6 chiffres fous du slalom de Wengen
16/01/2022 À 17:00
Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre. Depuis le début de l’hiver, Marco Odermatt et Aleksander Aamodt Kilde se partagent la grande majorité des succès en vitesse (7 des 9 épreuves) et les deux hommes se sont déjà répondu ce week-end. Après le succès du Suisse sur le Super-G jeudi, pour sa première participation à une épreuve sur le Lauberhorn, c’est le Norvégien qui a eu le dessus à l’occasion de la première descente de Wengen, légèrement raccourcie d’une trentaine de secondes, au terme d’un récital.
Comme lors du Super-G, le Norvégien a fait la différence dès le haut du parcours. Auteur d’une énorme poussée, profitant de sa puissance, Kilde a parfaitement géré le saut de la Tête de Chien avant de découper le Kernen-S. La trajectoire parfaite qu’il est parvenu à prendre dans cette section si primordiale du tracé lui a assuré une grosse vitesse à la sortie et sa science de la glisse a fait le reste, malgré quelques frayeurs sur le bas. Le Norvégien s’offre ainsi sa 5e victoire de la saison, la deuxième en descente, et triomphe enfin sur le Lauberhorn, pour sa 11e participation à une épreuve à Wengen. Un succès qui lui permet aussi de prendre les commandes du classement de la spécialité en profitant des ratés de Dominik Paris (9e) et Matthias Mayer (6e).

Rien ne fait peur à Odermatt, même une première descente sur le Lauberhorn : sa 2e place en vidéo

Clarey meilleur Français

Même un excellent Marco Odermatt n’a rien pu faire. Le Suisse, qui n’avait encore jamais couru à Wengen il y a deux jours, a encore prouvé qu’aucune piste ne lui faisait peur et qu’il était capable de briller dans toutes les disciplines en signant la meilleure performance de sa carrière en descente, comme à Bormio, avec la 2e place. On a même longtemps cru que la Suisse pourrait venir créer la sensation mais il a dû se contenter de la place de dauphin (+ 0’’19), juste devant son compatriote Beat Feuz (+ 0’’30). Odermatt continue malgré tout d’engranger des points au général. Avec désormais 1025 points, sa marge sur Kilde reste toujours des plus conséquentes.
Côté Français, les jours se suivent et se ressemblent malheureusement en vitesse. Après la déception du Super-G, la descente n’a pas été bien meilleure pour les Tricolores, globalement passé à côté de leur sujet une nouvelle fois. Parti avec le dossard 1, Johan Clarey termine premier Français (14e, + 1’’36) malgré quelques petites fautes d’équilibration et un certain manque d’engagement sur le bas. Nils Allegre finit bien plus loin (23e), tout comme Matthieu Bailet (28e), en grande sifficulté ces derniers temps. Mais tous auront une chance de se reprendre dès demain à l’occasion de la seconde descente de Wengen. Cette fois, elle partira de tout en haut.
Wengen
Noël : "Je trouve ça complètement nul"
16/01/2022 À 15:50
Wengen
Sur la retenue, Noël voulait avant tout aller au bout : sa seconde manche en vidéo
16/01/2022 À 14:22