Qui stoppera la fusée Marco Odermatt ? Voilà une question qui taraude beaucoup de monde en ce début d'année 2022. Car le Suisse a une nouvelle fois décidé de faire régner sa loi sur la Coupe du monde de ski alpin. Le n°1 mondial de la saison a remporté jeudi à Wengen le Super-G de reprise - de Lake Louise-Bormio - organisé en ouverture du traditionnel week-end des courses du Lauberhorn. Il a succédé à Marc Girardelli, dernier vainqueur d'un Super-G dans la station suisse en 1994.
Pour sa première en compétition dans ce temple du ski alpin, Odermatt n'a pas eu froid aux yeux et envoyé son meilleur ski pour battre la concurrence. Très bon sur la partie haute, dessinée juste après la Minschkante, le natif de Buochs a réussi à rester régulier sur l'ensemble du tracé, ce que les spécialistes n'ont pas réussi. Il a principalement allumé les réacteurs sur le bas où ses qualités techniques ont fait la différence. Il a devancé Aleksander Aaamodt Kilde (+0"23) et Matthias Mayer (+0"58), soit un podium 100% hiérarchie de la saison.
Wengen
Kristo vaincu, dossards élevés et remontée historique : les 6 chiffres fous du slalom de Wengen
16/01/2022 À 17:00

Kilde était parti fort mais...

Des regrets pour Kilde, les Bleus sont passés à côté

Celui qui peut avoir des regrets c'est Aleksander Aaamodt Kilde justement. Le Norvégien, leader du classement de la spécialité, avait pourtant pulvérisé le tracé sur la partie haute. En avance au premier intermédiaire, juste avant la partie technique Super-G, le Norvégien a alors commencé à faire des fautes d'engagement, ce qui a eu pour conséquence de grignoter petit à petit son avance.
Pas assez rapide et juste sur le virage précédant le schuss final, il s'est incliné pour 0"23 face à Odermatt qui a signé son 6e succès de la saison, le 10e de sa carrière en Coupe du monde. Au classement général, Odermatt a accentué son avance sur le Norvégien à 369 points. Celui-ci pourra faire un rapproché s'il performe lors des deux descentes prévues ce week-end à Wengen.
Chez les Bleus, la course a été très compliquée. C'est le vétéran Johan Clarey qui a signé la meilleure performance tricolore avec une honorable 18e place à 1"43 d'Odermatt. Pas mauvais sur les skis et dans les intentions, Clarey a lui aussi perdu du temps sur le bas du tracé. Mais avec son dossard 27, et une piste légèrement marqué, il avait des circonstances atténuantes. Partis plus tôt, Nils Allègre (25e à 1"76) et Matthieu Bailet (26e 1"80) ont tout juste intégré le Top 30. Par ailleurs, Alexis Pinturault avait décidé de faire l'impasse sur cette course de reprise.
Wengen
Noël : "Je trouve ça complètement nul"
16/01/2022 À 15:50
Wengen
Sur la retenue, Noël voulait avant tout aller au bout : sa seconde manche en vidéo
16/01/2022 À 14:22