Imago

Kuitunen sublime la Finlande

Kuitunen sublime la Finlande
Par Eurosport

Le 01/03/2007 à 10:24Mis à jour

Déjà double médaillée, Virpi Kuitunen a emmené la Finlande vers le titre mondial en relais féminin 4x5 km à Sapporo. Une première depuis 1989. L'Allemagne repart avec l'argent, la Norvège avec le bronze. Avec ce succès, la Finlande est repassée en tête du

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Sorties la veille pour déguster une pizza dans le centre-ville de Sapporo, les Finlandaises, emmenées par une insatiable Virpi Kuitunen, ont dévoré le relais 4x5 km des Championnats du monde et enlevé l'épreuve pour la première fois depuis 1989. Elle s'était déjà ouvert l'appétit avec une médaille de bronze en sprint, puis un premier titre mondial dans l'épreuve de sprint par équipes: jeudi, Kuitunen a engrangé sa troisième médaille des Mondiaux-2007, l'apportant presque sur un plat à ses trois coéquipières.

"Mes consignes étaient de partir à 110% dès le départ et c'est ce que j'ai fait", a expliqué la N.1 mondiale qui comptait après seulement 1,3 km dix secondes d'avance. La championne du monde 2001 du 10 km classique n'a jamais relâché l'effort: au km 2,5, son avance avait grimpé à 16 secondes, puis à 22 secondes après mi-parcours.

Limiter les dégâts

Derrière, seule la Norvège avait l'estomac assez solide pour limiter les dégâts tandis que l'Allemagne et la Russie étaient en perdition aux 7e et 8e places à une minute de la tête. "J'ai fait un bon premier tour, mais mon second était moins bien" , a regretté Kuitunen qui trouvait le moyen de faire la fine bouche.

Saarinen qui, comme Kuitunen, avait renoncé au 10 km libre pour se concentrer sur le relais, augmentait à son tour l'avance finlandaise pour donner un avantage de 48 secondes à Riita Liisa Roponen. Elle abandonnait en 5 km une vingtaine de secondes, avant le dernier relais assuré par Pirjo Manninen, plutôt spécialiste du sprint. "Tout le monde est plutôt heureux dans la famille", rigolait après avoir franchi la ligne d'arrivée la soeur de Hannu, double champion du monde de combiné nordique.

Grâce à ce quatrième titre, la Finlande est repassée en tête du classement des médailles et espère oublier définitivement sa gueule de bois des Mondiaux-2001 de Lahti, où six de ses fondeurs, dont Kuitunen, avaient fait l'objet d'un contrôle antidopage positif et avaient plongé la discipline dans une crise sans précédent. Derrière la Finlande, l'Allemagne s'est offert l'argent grâce au dernier relais d'Evi Sachenbacher, vice-championne du monde de sprint par équipes, qui a débordé la Suède, puis la Norvège, à 500 m de l'arrivée.

0
0