Un statut de légende, de 'GOAT' (ndlr, le plus grand de tous les temps) pour certains, un palmarès à n'en plus finir, un prophète en son pays et pourtant... A quelques mois de célébrer ses trente ans de carrière sur le circuit professionnel, en 2022, Ronnie O'Sullivan s'est encore confié sur ses années passées autour des tables de snooker. Et a une nouvelle fois égratigné le monde aseptisé de sa discipline dans le podcast britannique The Disruptive Entrepreneur.
Entre peur du vide, addictions à tout va et dépressions, Ronnie O'Sullivan n'a pas eu une vie facile et a hélas tout connu, ou presque depuis son arrivée chez les professionnels en 1992.
Snooker
"L’impression d’être une merde" : O’Sullivan et le combat contre la dépression du snooker
27/01/2021 À 23:13
Une situation dramatique que le joueur s'évertue à témoigner dans un but de sensibilisation notamment auprès des jeunes générations. "Je préviens les jeunes enfants, et surtout leurs parents : 'ne les laissez pas jouer'. Mes propres enfants, je leur dis aussi : 'vous ne jouerez pas au snooker'. S'ils décident de jouer au snooker, ils sont seuls et ça je ne peux pas l'accepter", explique le champion.

Coups de génie à gogo : Selby, O'Sullivan, Murphy... Le top des plus beaux coups

"Solitude verte", joueurs muets et "vie gâchée"

Pour le natif de Wordsley, ils sont peu à pouvoir sortir du marasme et briller sur la table. Sans pour autant échapper au pire. "C'est un mauvais sport, ça te cause beaucoup de dommages. A moins que tu sois Stephen Hendry, Steve Davis, John Higgins, Mark Williams, moi, Judd Trump, (Mark) Selby, (Neil) Robertson… Oublie le…Les autres, c'est juste une vie gâchée. Même parmi les noms que j'ai mentionnés, il y en a qui sont bons dans ce qu'ils font mais s'ils pouvaient être également bons dans autre chose, je leur dirais 'allez faire l'autre chose !"
Le jeu n'en vaudrait donc suffisamment pas la chandelle pour Ronnie O'Sullivan qui a une nouvelle fois alerté sur les conditions de jeu évoquant notamment la "solitude verte". "Le snooker est un sport vraiment, vraiment difficile", alerte O'Sullivan. "Coincé à l'intérieur, pas de lumière naturelle, tirez les rideaux, là-dedans pendant cinq ou six heures, vous ne parlez à personne… Ce n'est pas sain, ce n'est pas une bonne façon de passer sa vie."

Ronnie O'Sullivan et Mark Selby, lors de l'Open du Pays de Galles 2019

Crédit: Getty Images

The Rocket n'oublie d'ailleurs pas de laisser un "petit" tacle à certains de ses partenaires de jeu. "Regardez le nombre de joueurs de snooker qui ne savent pas tenir une conversation… C'est parce qu'ils ne parlent jamais ! La vie, c'est avant tout d'avoir de belles émotions et de ressentir la joie de vivre. Je me suis détaché du snooker depuis vingt ans." Salé, mais juste ?

"Golf ou Formule 1", des regrets pour la fusée O'Sullivan ?

A quelques jours de la reprise, après la coupure post-championnats du monde, l'Anglais lâche un nouveau pavé dans la mare qui risque de faire parler. Une sortie qui ne changera rien à sa nouvelle ligne directrice dans tous les cas. "Parfois, les gens ne me voient pas dans une salle et beaucoup de joueurs disent : 'qu'est-ce que tu fais ? Tu es où ?'. Je leur réponds que j'ai une vie et que j'aime faire autre chose. Je peux avoir un match à 14h et me pointer à 13h50, je mets ma chemise et ma cravate, je n'ai pas besoin de m'échauffer, ça ne me dérange pas."
Jusqu'à exprimer quelques regrets ? Lorsqu'on lui pose la question, le sextuple champion du monde en aurait presque… "Comme je l'ai dit, je n'aurais pas choisi le snooker, j'aurais probablement choisi le golf ou la Formule 1."
A bientôt 46 ans (il les aura en décembre prochain) et au crépuscule de sa carrière, The Rocket continue sa campagne de prévention, entamée depuis plusieurs années déjà. Une icône qui cherche à empêcher des vocations, voilà une histoire peu commune dans le sport de haut niveau. Mais O'Sullivan n'a rien d'un personnage commun. Il vient encore de le prouver.

1997 : En 5 minutes et 8 secondes, Ronnie O'Sullivan signe le 147 le plus rapide de tous les temps

Championnat du Monde
Coups de génie à gogo : Selby, O'Sullivan, Murphy... Le top des plus beaux coups
05/05/2021 À 09:40
Championnat du Monde
Un public au Crucible Theatre, ça change tout
05/05/2021 À 08:47