Getty Images

Historique ! Shaun White dans les étoiles pour la troisième fois

Historique ! White dans les étoiles pour la troisième fois

Le 14/02/2018 à 04:04Mis à jour Le 14/02/2018 à 07:26

JO PYEONGCHANG 2018 - Après ceux de 2006 et 2010, Shaun White a remporté un troisième titre olympique en halfpipe, ce mercredi. Mise sous pression par le Japonais Ayumu Hirano, finalement argenté, la légende américaine a arraché la victoire lors de son 3e et dernier run. L'Australien Scotty James a complété un podium royal. C'est la 100e médaille d'or des Etats-Unis aux JO d'hiver.

La tension était maximale. Electrique. Après des qualifications de feu la veille, la finale du halfpipe messieurs a tenu toutes ses promesses et consacré la star de la discipline, Shaun White, mercredi. Déjà sacré en 2006 à Turin et en 2010 à Vancouver, l'Américain de 31 ans a ajouté une troisième couronne olympique à son formidable palmarès. Mis sous pression par le Japonais Ayumu Hirano, White est parvenu à reprendre la tête de la finale à l'issue de son 3e et dernier essai pour entrer un peu plus dans la légende.

Grand favori de cette finale, White a tenu son rang. Mais que ce fut compliqué pour "The Flying Tomato". En tête après le premier run, l'Américain, seulement 4e à Sotchi il y a quatre ans, a été poussé dans ses derniers retranchements par Hirano, auteur d'un deuxième ride de feu (95,25 points). Son ultime tentative au moment de refermer cette finale lui a permis de reprendre les commandes pour de bon. Malgré une petite erreur sur un grab (le fait de tenir son snow lors d'un saut), qui risque de faire débat, White a hérité de 97,75 points. Un score suffisant pour devancer le Japonais de 19 ans et arracher cette nouvelle médaille d'or olympique. L'Australien Scotty James (92) a complété le podium.

C'est le 100e titre de l'histoire pour les Etats-Unis aux JO d'hiver, le 4e à Pyeongchang après ceux de Chloe Kim (halfpipe), Redmond Gerard (slopestyle) et Jamie Anderson (slopestyle). Toutes obtenues en snowboard. Au moment de découvrir son score, White a explosé de joie dans l'aire d'arrivée et n'a pu retenir ses larmes. L'Américain a dû forcément repenser aux épreuves qu'il a vécues l'année dernière. Victime d'une violente chute à l'entraînement en Nouvelle-Zélande il y a cinq mois, White avait dû être opéré. Défiguré, le Californien avait reçu 62 (!) points de suture au visage.

0
0
Nouvelles vidéos