Au cours des dernières années, le sport automobile a été obligé de réinventer sa façon de créer des liens avec ses fans. Il a expérimenté dans de nombreuses directions, où chaque série et fabricant ont pu tester de nouvelles approches pour amener les passionnés au coeur de l’action. Avec des stratégies nouvelles telles que l’Esport, ou plus traditionnelles et centrées sur les fans, le sport automobile lui-même est en train de connaître une véritable évolution.

En 2020, les championnats ont été annulés et reportés. Désormais, certains comme la Formule 1 tentent de sauver la saison avec des triples courses consécutives qui poussent l’équipe et les pilotes dans leurs derniers retranchements. Cependant, avant que les circuits ne retrouvent leur activité, une forte croissance des courses en ligne pour divertir les fans du monde entier a été observée.

Ford-BringOnTomorrow
Une technologie révolutionnaire se profile à l'horizon dans le domaine du sport automobile
05/11/2020 À 14:53

L'essor astronomique de l'Esport

L’Esport a fait une entrée fracassante dans le monde du sport automobile en 2019, rassemblant ainsi les joueurs de jeux vidéo et les fans de course pour créer un mélange électrisant de sport et de jeu vidéo. Une de ses stars est l’ancien pilote de Formule 4 Ford et actuel pilote de Formule 1 McLaren, Lando Norris. Joueur de jeux vidéo passionné autoproclamé, son rôle dans l’essor de l’engagement des fans a été crucial.

"C’est quelque chose auquel j’adore participer plus que tout : mon amour pour les jeux vidéo, la course en ligne et tout ce qui appartient à l’Esport" a confié Lando Norris à Eurosport. "C’est aussi cher à mes yeux que la Formule 1, une activité que j’adore faire. On est en train de faire la course et d’essayer de battre les autres en même temps. J’adore la compétition."

En jouant depuis chez lui des heures durant, le pilote britannique a popularisé le streaming sur la plate-forme Twitch et a accumulé plus de 650 000 abonnés. Cependant, les fans se connectaient non seulement pour le regarder piloter, mais surtout pour l’écouter raconter des blagues et discuter de sa vie en dehors des circuits. Il semblerait que Lando Norris ait un don pour créer de l’engagement avec les fans.

Fordzilla

Crédit: FORD

"Lorsque je fais du streaming et que je joue aux jeux vidéo, c’est une bonne chose que les gens puissent venir, regarder, et que les fans voient quelque chose de différent", dit-il. Le pilote britannique, ainsi que plusieurs autres pilotes de F1 et grandes célébrités, ont fait la course au cours d’un Grand Prix de F1 virtuel plus tôt dans l’année.

C’est compétitif et on essaye de gagner contre les autres. Ça ajoute un petit quelque chose en plus, c’est pour cette raison que j’aime autant les jeux vidéo.

Lors du mois d’avril, d’autres championnats ont décidé d’organiser des évènements virtuels avec leurs pilotes et d’autres talents externes afin d’attirer les foules. La Formule E de la FIA a organisé son propre programme "Race From Home", où tous ses athlètes ont participé à l’évènement, depuis chez eux bien entendu.

"Ce fut un grand succès" confia à Eurosport Alejandro Agag, créateur de la Formule E. "L’élément crucial de Race from Home fut la participation de tous les pilotes, les vrais pilotes. Les autres séries ont aussi organisé des courses en ligne, mais ce n’était pas les vrais pilotes qui participaient à la compétition. C’est pour cela que nous avons eu autant de personnes et de streamers sur Twitch qui y ont assisté en ligne."

Comme nous l’avons mentionné, la Formule E ne fut pas la seule à mener cet effort. La Formule 1, les W Series, Indycar et même les séries monoplaces comme le championnat britannique de Formule 4, certifié par Ford, se sont tous rassemblés en ces heures sombres pour fournir un divertissement bien mérité pour leurs fans. Ford a aussi conçu une équipe internationale dénommée Team Fordzilla, une entité totalement indépendante destinée à participer aux évènements d’Esport.

"Nous n’avons pas essayé de convertir les fans de course à l’Esport"; déclare Emmanuel Lubrani, directeur de la communication de l’équipe Fordzilla. "Nous créons un groupe de fans à partir de rien. Nous sommes convaincus que les communautés et les groupes sont indissociables du jeu vidéo, et qu’on y trouve une passion incroyable." Octobre 2019 fut le mois du lancement de la Team Fordzilla, qui est constituée d’un mélange de pilotes virtuels professionnels et de pilotes désireux d’apprendre. Aujourd’hui, l’équipe compte 40 membres répartis dans plusieurs pays européens.

Fordzilla

Crédit: FORD

"Nous sommes passés des circuits réels aux circuits virtuels", dit-il. "Nous essayons de fabriquer une marque au sein de la communauté du jeu vidéo et pour cela nous utilisons la course car c’est là que nous avons fait nos preuves. Nous avons organisé une compétition sur Forza Motorsport où la récompense était de rejoindre l’équipe. Ce fut un immense succès et nous avons attiré les meilleurs pilotes virtuels. La course finale a été jouée sur la piste du Mans au volant d’une Ford GT. Le suspens était phénoménal."

Il est évident que l’Esport gagne de plus de popularité dans le monde du sport automobile, cependant ce n’est pas le seul effort entrepris par ce sport pour améliorer l’expérience des fans.

Quand les grands acteurs de la course amènent de nouvelles idées

Depuis sa création, la Formule E a redoublé d’efforts pour intégrer les fans au cœur même de son ADN. Avant la COVID-19, via des campagnes sur des réseaux sociaux pour favoriser l’engagement et des articles sur des sites web, le championnat 100 % électrique a amélioré non seulement l’expérience des fans lors d’un weekend de course, mais aussi pour la première fois la course elle-même.

Fanboost a permis au public de voter pour son pilote favori, via leur application, leur site web ou sur Twitter. Cela permet de conférer aux cinq pilotes les plus populaires un gain de puissance de cinq secondes pendant la deuxième moitié de la course. "Fanboost et le mode Attaque ont pour but de créer un engagement des fans en les faisant participer à la course", a déclaré M. Agag.

Le but était de créer quelque chose à mi-chemin entre la course et le jeu vidéo. C’est l’essence même du mode Attaque.

Le mode Attaque a fait son apparition pour la saison 2019-2020, au cours de laquelle les pilotes pouvaient se diriger vers une zone d’activation qui leur conféraient 35 kW de puissance supplémentaire. Cela peut sembler inhabituel mais le mode Attaque a amené un concept des jeux vidéos dans le monde réel des courses de voitures électriques. Un concept qui colle à merveille à la philosophie de la Formule 1.

Malgré l’immense succès des courses virtuelles et des plans déjà lancés par la Formule E, les championnats savent bien que ce n’est pas une solution définitive pour améliorer complètement l’expérience des fans. "La seule option pour nous est de continuer à innover", dit M. Agag. "Nous devons trouver de nouvelles façons d’innover lors de la course et de favoriser l’interactivité avec les fans. C’est un processus continu. Nous devons continuer les courses. Nous allons continuer d’innover car c’est dans l’ADN de la Formule 1 : l’innovation."

Competition - Car Livery - Crédit : McKlein

Crédit: FORD

De son côté, Ford compte aussi réinventer sa façon d’améliorer l’expérience des fans. Traditionnellement, créer un engagement avec les fans a toujours été une affaire compliquée pour le sport automobile. De par les réglementations et régulations complexes d’Internet, il peut s’avérer difficile pour un fan ordinaire d’accéder au cœur même du sport. Cependant, Ford a travaillé dur pour remédier à cela.

"Par le passé, nous avons diffusé en streaming des séquences exclusives à bord des voitures directement aux fans, et nous leur avons permis de choisir leur angle de vue, spécifiquement pour les 24 Heures du Mans", a déclaré Will May, responsable marketing européen de Ford Performance.

Nous avons aussi donné aux fans l’opportunité d’influencer la voiture WRC, cela a spécifiquement engagé nos fans de WRC : ils ont pu concevoir la livrée ainsi que les décorations du toit de la voiture.

"Actuellement nous sommes en train de développer un casque de course capable de scanner le cerveau qui peut coupler ses données avec les données biométriques afin de montrer au spectateur ce que le pilote pense et ressent lorsqu’il conduit à haute vitesse", dit-il. "Un jour, ce casque pourra même être utilisé lors de diffusions en direct pour fournir un aperçu unique de la course."

Cela ne fait aucun doute que parmi toutes les incertitudes et le chaos du COVID-19, l’augmentation des activités en ligne et sur les réseaux sociaux des équipes et championnats de sport automobile est apparue comme une lueur d’espoir. Avec l’essor de l’Esport et les innovations continues des grands acteurs comme Formula E et Ford, l’expérience des fans de sport automobile s’est grandement améliorée pour amener les passionnés au plus proche de l’action.

Auteure : Helena Hicks

Ford-BringOnTomorrow
Des méthodes visant à rendre le sport auto plus respectueux de l'environnement font leur apparition
24/11/2020 À 13:51
Ford-BringOnTomorrow
La technologie de l'imagerie cérébrale au service de la performance des conducteurs
22/11/2020 À 09:38