WRC - Le Rallye Monte-Carlo en mode hybride et nocturne

Le 20 janvier, le 90e édition de la plus prestigieuse des épreuves du Championnat du monde fera entrer la discipline dans une nouvelle ère avec l'introduction des voitures hybrides. Octuple champion du monde, Sébastien Ogier (Toyota) prédit des surprises tant les niveaux de préparation des voitures sont inégaux et les marges de progression impressionnantes.
Pour le Français, ce Monte-Carlo, qui retrouve sa célèbre "nuit du Turini", sonnera d'ailleurs le début de sa carrière de rallyman à la pige puisqu'il compte se reconvertir en Endurance, avec les 24 Heures du Mans en tête. S'il a prévu un maximum de quatre participations en WRC 2022, il les fera pas avec Julien Ingrassia à côté de lui mais Benjamin Veillas.
Sports mécaniques
Super Besse après Monte-Carlo : Loeb aligné sur la finale du e-Trophée Andros
24/01/2022 À 15:55
Et quand on parle Monte-Carlo, on pense inévitablement à Sébastien Loeb. Actuellement sur le Dakar, l'Alsacien de 48 ans, nonuple champion du monde WRC, a négocié le volant d'une des nouvelles Ford Puma de M-Sport. Avec non plus Daniel Elena dans le baquet de droite mais Isabelle Galmiche.
Sébastien Ogier devenu intermittent, ce Monte-Carlo ouvrira une nouvelle ère. Qui lui succédera ? On peut penser à Ott Tänak (Hyundai), titré en 2019, Elfyn Evans (Toyota) vice-champion du monde 2020 et 2021, ou Thierry Neuville (Hyundai), quintuple vice-champion du monde.
https://i.eurosport.com/2022/01/07/3282036.jpg

Formule 1 - Audi arrive !

Rien d'officiel encore, mais les planètes sont alignées pour un engagement de la marque d'Ingolstadt, dont le terrain de jeu favori était l'Endurance depuis deux décennies. La firme allemande a obtenu de la FIA et des motoristes déjà en place en F1 les conditions de son implication à partir de 2026 : simplification d'un V6 avec suppression du récupérateur d'énergie MGU-H (relié au turbo) et budget plafonné pour les motoristes. Seule question en suspens : la marque aux anneaux viendra-t-elle avec un moteur ou une voiture complète ? Et Porsche sera-t-elle de la partie, histoire de rentabiliser les investissements ? La réponse ne devrait plus tarder.

Formule 1 - L'intersaison de la révolution

Rendez-vous le 23 février pour la première des trois journées de tests sur le circuit de Montmelo, près de Barcelone. C'est là que les dix écuries étrenneront leurs toutes nouvelles monoplaces à effets de sol, visant à permettre aux voitures de se suivre de près dans les virages. Une écurie de milieu ou fond de grille aura-t-elle mieux lu que ses rivales entre les lignes du règlement pour bouleverser la hiérarchie, comme l'avait fait Brawn en 2009 ?

Formule 1 - Verstappen nouveau n°1, Russell nouveau n°2

Un peu plus de trois mois après la consécration de Max Verstappen à Abu Dhabi, le Championnat du monde repart à Bahreïn avec le Néerlandais et sa Red Bull frappée d'un n°1, une grande première depuis 2014. Où se situera sa RB18 par rapport à la Mercedes, la voiture championne du monde depuis 2014 ? Et où en sera surtout le moral de Lewis Hamilton, très affecté par le coup de théâtre du 12 décembre ? A 37 ans, le Britannique devra surtout marquer son territoire rapidement chez Mercedes par rapport à George Russell, son coéquipier le plus rapide depuis 2016.

Indycar : Grosjean peut tout rafler

Simon Pagenaud, vainqueur des 500 miles d'Indianapolis en 2019, et désormais réfugié chez Meyer Shank Racing avec le lauréat Helio Castroneves dans l'optique de réussir un coup sur l'ovale de l'Indianapolis, Romain Grosjean a pris sa place au sein du team Andretti. Autant dire que le miraculé du Grand Prix de Sakhir 2020 n'a d'autres choix que viser le titre après une saison de rookie étonnante chez Dale Coyne Racing. Et pour entrer dans la légende, rendez-vous le 29 mai sur l'Indianapolis Motor Speedway.

Endurance - La Ferrari LMh en piste

La Scuderia reviendra aux 24 Heures du Mans, dans la catégorie reine, pour l'édition du centenaire, en 2023. Mais le temps presse et un an ne sera pas de trop pour voir la machine de Maranello, répondant au règlement hybride LMh, en piste. Ce devrait être le cas en juin.
24 Heures du Mans : Peugeot, pour une reprise de contact
La firme au Lion a mis fin au doute le 1er janvier, après un premier roulage de sa 9X8 : son nouveau bolide LMh sera bien au départ des 24 Heures du Mans le 11 juin. Pour ce qui devrait ressembler à une séance d'essais grandeur nature, tant le défi s'annonce gigantesque face à la Toyota.

MotoGP - Quartararo vs Bagnaia vs Marquez

"El Diablo" part à la conquête d'un deuxième titre, le 6 mars à Losail, au Qatar. Avec la pancarte de favori ? Probablement pas tant la Yamaha a eu un mal fou à contenir les assauts de la Ducati de Francesco Bagnaia, auteur de cinq pole positions et quatre victoires lors des six dernières courses de 2021. Mais ce n'est même peut-être pas un duel franco-italien qui se profile puisque Marc Marquez a montré avec ses deux succès dans la dernière ligne droite de la saison que sa Honda était peu à peu revenue au niveau. Sûr qu'il faudra compter sur le sextuple champion du monde, s'il est guéri de la diplopie qui l'avait privé des deux derniers Grands Prix. Ce qui est en bonne voie selon son équipe. Premier élément de réponse lors des tests à Sepang (5-6 février).

Formule 2 - L'éclosion espérée de Pourchaire

Théo Pourchaire est-il la nouvelle pépite de la piste française, promis à un poste de titulaire en 2023 ? Après une saison marquée par deux victoires de prestige (Monaco, Monza) et gâchée par deux accidents, le natif de Grasse doit impérativement confirmer avec son équipe ART, qui reste l'une des références de l'antichambre de la Formule 1. Pour booster ses chances de titre en F2, il devrait rouler avec Alfa Romeo le vendredi matin de quelques Grands Prix (pas encore annoncé).

Formule E - La revanche des Bleus

Nyck de Vries et Mercedes ont remporté les premiers titres mondiaux de l'histoire de la catégorie en 2021 et se présentent comme les favoris logiques à leurs succession avant le retrait de la marque allemande. Dans cette catégorie très ouverte, les Français sont attendus pour une revanche. Spécialement le champion 2018 et 2019 Jean-Eric Vergne, 10e en 2021, et son équipe DS Techeetach.

WTCR - Ehrlacher, triplé en tête

Avec Yvan Müller pour oncle, Yann Ehrlacher a de qui tenir. Alors pas étonnant qu'il ait remporté les deux couronnes de la compétition la plus relevée du Tourisme international, en 2020 et 2021. Ce qui fait de lui le favori pour un triplé. Rapide, le Français de Cyan Racing Lynk & Co n'a jamais abandonné en course lors des deux dernières saisons. Coup d'envoi le 9 avril à Most, en République tchèque.
Ford - Bring on tomorrow
"Un état mental que nous avons tous connu" : le nouveau casque de Ford va aider à comprendre le flow
23/01/2022 À 22:42
Ford - Bring on tomorrow
Tout est relié au cerveau : le casque Ford qui peut révolutionner l'auto
17/01/2022 À 13:45