Eurosport

2e journée des Universiades d’été : 3 médailles d’argent pour la France

2e journée des Universiades d’été : 3 médailles d’argent pour la France

Le 06/07/2019 à 11:26

Après le titre d’Alexandra Louis-Marie à l’épée en ouverture de la compétition, la France a obtenu 3 médailles supplémentaires lors de la 2e journée.

Première héroïne : Morgane Patru, qui a remporté l’argent au fleuret. Malgré sa défaite en finale face à l’Italienne Erica Cipressa, elle a signé le meilleur résultat de sa saison. Son adversaire s’était tout de même classé 3e à la Coupe du Monde de Tauberbischofsheim en mai dernier et avait pris la 8e place du Grand Prix d’Anaheim en Californie.

La deuxième médaille a été glanée par la judokate Gaëtane Deberdt. Elle s’est hissée jusqu’en finale du tournoi des -57 kg, mais a dû s’incliner face à la Japonaise Tomizawa qui lui était largement supérieure. Elle conclut donc cette saison en fanfare, après avoir remporté l’Open Européen de Cluj-Napoca et l’European Cup de Dubrovnik.

L’autre grosse performance de la journée est à mettre à l’actif de Johan Ndoye Brouard sur 100 m dos. Seulement 7e à mi-course, il a remonté tous ses adversaires lors des 50 derniers mètres et est venu arracher l’argent. La dernière médaille française en natation aux Universiades remontait à 2013. Elle avait été remportée par Anna Santamans sur 50 m nage libre.

L’équipe de volley masculine a aussi réalisé un mini-exploit en battant l’Iran, qui n’est autre que le tenant du titre de la compétition. Les Bleus sont venus à bouts de l’équipe perse en 5 sets : 25-12, 25-19, 19-25, 25-27, 15-8. Ils sont pour l’instant 2e du groupe C, derrière la Pologne.

Au foot, les Français ont obtenu le match nul face au Brésil (1-1) lors de leur 2e match, après avoir facilement battu l’Afrique du Sud pour leur entrée en lice. Ils sont donc d’ores et déjà qualifiés pour les quarts de finale.

Tout n’a cependant pas été aussi rose pour les autres athlètes français. Les rugbymen à 7 se sont largement inclinés face à l’Italie (33-17), après avoir pourtant facilement battu le Canada (35-5). Ils sont presque éliminés de la compétition. Les filles ont raté leur entrée en matière. Elles ont subi la loi du Japon (22-17) et sont donc dans l’obligation de battre à la fois l’Italie et le Canada pour espérer survivre dans la compétition.