Eurosport

La Grande-Bretagne remporte son premier tournoi Master’U BNP Paribas

La Grande-Bretagne remporte son premier tournoi Master’U BNP Paribas

Le 08/12/2017 à 14:34Mis à jour Le 08/12/2017 à 14:35

Dimanche soir à Marcq-en-Barœul dans la banlieue de Lille, la Grande-Bretagne a dominé le sextuple champion en titre, les États-Unis, pour ramener à la maison la 12ème édition du Master'U BNP Paribas, événement mondial du tennis universitaire.

Après 6 matches et un combat de plus de 11 heures, la Grande-Bretagne a signé sa première victoire dans l’histoire de la compétition grâce à sa victoire 4-2 en finale.

Dans le dernier match, le double britannique composé de Jonathon O’Mara et Jack Findel Hawkins a pris le meilleur sur le duo américain Martin Redlicki-Brandon Holt. Ce fut lors du neuvième jeu d’une partie équilibrée que les Britanniques ont réussi à breaker sur le service de Redlicki. O’Mara conclut le set d’un coup droit au ras du filet.

Alors que les Américains essayaient de revenir dans la deuxième manche, les Britannique continuaient d’imprimer leur rythme. Dans une ambiance bouillante, imprimée par les autres nations déjà éliminées, les Anglais l’emportaient, chaudement applaudis par le public et vite rejoints sur le court par leurs coéquipiers pour fêter le titre.

L’équipe triomphante a même reçu les éloges du coach US, Greg Patton. « Les Britanniques ont été incroyables », a-t-il déclaré. « Ils ont beaucoup mieux servis que nous et étaient plus relâchés en retour. Ils étaient trop forts, ils ont brillé dans tous les compartiments du jeu. »

Formule du Master’U BNP Paribas, quand la Fed Cup rencontre la Coupe Davis

Créé en 2006 par la Fédération Française du Sport Universitaire et la Fédération Française de Tennis en partenariat avec BNP Paribas « partenaire de tous les tennis », le Master’U BNP Paribas ambitionne de devenir un événement majeur du tennis mondial.

La formule originale du tournoi est une sorte de mix entre la Fed Cup et la Coupe Davis, regroupant trois hommes et trois femmes dans une même équipe pour un affrontement au meilleur des sept matches : deux simples messieurs, deux simples dames, un double féminin, un double masculin et un double mixte décisif en guise de dénouement final après les six premiers matches.

Des vainqueurs fous de joie

« C’est le plus beau moment de ma carrière », lâche Jonathon O’Mara, qui a également gagné son match de simple face à l’Américain Holt (4-6, 6-4, 7-6). « Quelle émotion, c’est incroyable ! Après le double dames, je pensais que les Américains allaient revenir. Mais avec Jack, on s’est donné corps et âmes durant le match. Maintenant on ramène le trophée à la maison et on peut être fier de ça. »

L’entraîneur anglais Allierait Higham savourait, lui aussi, la victoire. « Je suis vraiment un homme heureux aujourd’hui. Nous adorons ce tournoi, alors gagner ici, c’est génial ! Après le simple, nous nous sommes dit que nous n’avions plus qu’un double à gagner. Après la défaite des filles en double, nous avons tout remis à plat, on s’est remotivés et on a gagné. »

Dans le clan américain, la déception était palpable. « Les Anglais ont un peu trop bien joué pour nous », concède Redlicki. « Bravo à eux, ils le méritent. Nous avons perdu, mais nous avons tout donné sur le court. Nous nous sommes battus sur tous les points. » Pour les États-Unis, se battre n’a pas suffi : 2017 était l’année de la Grande-Bretagne.

Classement final de la 12ème édition du tournoi Master’U BNP Paribas

1. Grande-Bretagne
2. États-Unis
3. Allemagne
4. Chine
5. France
6. Irlande
7. Belgique
8. Russie