International University Sports Federation

Les études postposées pour le badminton

Les études postposées pour le badminton

Le 13/07/2015 à 11:26Mis à jour Le 13/07/2015 à 22:17

Il y a 17 ans que le jeune Maxime Tétreault a commencé à découvrir comment jouer au badminton en frappant le volant avec son père dans son jardin.

Il y a 17 ans que le jeune Maxime Tétreault a commencé à découvrir comment jouer au badminton en frappant le volant avec son père dans son jardin. "J’adore ce sport. Je ne me suis jamais dit que je voulais être un joueur de badminton, je voulais juste jouer jusqu'à ce plus soif. Je n’ai jamais eu un objectif à atteindre en jouant au badminton, à l'exception des concourir à l'Universiade, et j’ai tout fait pour être ici en ce moment."

Maxime qui suit des études de médecine depuis 5 ans à l'Université de Montréal, a déclaré: "L'année dernière, j’ai pris une année sabbatique pour m’entraîner et augmenter mes chances de me qualifier pour cet événement." Expliquant la raison pour laquelle il a dû prendre une année sabbatique de l'école, il a répondu: "Les études devenaient vraiment difficiles, et je passais mon temps à étudier et à me préparer pour les finales et ainsi de suite. J’ai dû réduire mes heures de jeu et cela m’a empêché de progresser".

"Je me sentais si maladroit à l’époque. Mais tout le monde m'a soutenu, surtout mes parents et mes amis aussi. L’école de médecine ne va pas disparaître, je sais que ce sera plus difficile quand je serai de retour évidemment, mais l'Universiade, c’est une fois dans une vie, et je ne voulais en aucun cas manquer une telle chance. Cela vaut vraiment la peine".

Commentant la façon dont il a combiné études de médecine et le badminton, Maxime a rajouté: "Quand j’ai commencé la médecine, c’était plus difficile de jouer, parce que je n’avais pas l’habitude de combiner le sport et les études. Donc, je n’étais en mesure de jouer que 2 ou 3 fois par semaine. Cela a été encore plus dur l'année dernière, quand je jouais les matchs de qualification pour venir à l'Universiade, j’ai presque raté les jeux parce que mon emploi du temps à l’université était trop serré, c’est pour cela que j’ai fini par quitter l'école juste pour cette année. "

Ce joueur de badminton âge de 25 ans ouvre toujours une bouteille de champagne après chaque victoire, mais s’il gagne le tournoi il en offrira à toue la délégation canadienne.

0
0