Les Bleus ont décroché, ce dimanche, une médaille lors de l’ultime course de cette Universiade d’été 2017 : le marathon. Ce n’est donc pas dans le bassin, mais dans les eaux du New Taipei City Breeze Canal qu’Adeline Furst a sauvé le bilan tricolore. Éliminée mardi dès les séries du 1500 mètres, c’est sur très longue distance que la nageuse française a brillé.
Furst a obtenu une belle médaille de bronze après 10 km et plus de deux heures d’efforts (2h04’23″1). Elle termine à une dizaine de secondes de la Hongroise Anna Olasz, vainqueur de cette course en eau libre en 2h04’12″2 devant l’Italienne Giulia Gabrielleschi (+5″7). Les États-Unis dominent, eux, le classement des médailles en natation avec 28 breloques dont 11 d’or, suivis du Japon (20 médailles, dont 9 titres), la France n’est que 25ème…
Il s’agissait également de la dernière journée d’épreuves en plongeon. L’Ukraine a remporté le titre en duo mixte, alors que Hyon Ju Ri s’est imposé sur la plateforme à 10 m, apportant ainsi à la Corée du Nord sa huitième médaille et son cinquième titre dans la discipline (meilleur total). La Russie termine deuxième au classement avec plus de récompenses, mais moins de titres (10 médailles, 4 d’or).
Sports universitaires
Nouvelle stratégie, nouveau logo : La FISU se modernise
26/02/2020 À 11:03
Les footballeurs français en finale par la petite porte
Peu spectaculaire, mais très hermétique, l’équipe de France de football masculine vient de réussir l’exploit de se qualifier pour la finale du tournoi en ne gagnant qu’un match et ne marquant que deux buts ! Les Bleus viennent en effet d’enchaîner deux matches couperets sans but face à deux équipes sud-américaines pour finalement se qualifier aux tirs au but (0-0, 5-3 t.a.b. contre l’Argentine en quarts et 0-0, 5-4 t.a.b. contre l’Uruguay en demies). S’ils n’ont encaissé qu’un but depuis le début de ces Universiades, les Français auront fort à faire en finale face à des Japonais qui en ont planté 18 !
En athlétisme, le Japon a fait une véritable razzia sur semi-marathon en s’adjugeant cinq des six médailles. Seule la Turque Esma Aydemir est parvenue à s’immiscer sur la deuxième marche du podium féminin. Troisième des Mondiaux de Londres sur 110 m haies juste devant le Français Darien, le Hongrois Balazs Baji a décroché le titre universitaire en 13″35, loin devant le hurdleur de Taïwan Kuei-Ru Chen (13″55) et le Polonais Damian Czykier (13″56).
Sports universitaires
Révolution aux Etats-Unis : Des athlètes universitaires vont pouvoir être rémunérés
30/09/2019 À 21:16
Sports universitaires
Universiades d’été 2019 de Naples : changement de hiérarchie à tous les niveaux
15/07/2019 À 15:45