Sports universitaires

Universiades d’été 2019 de Naples : changement de hiérarchie à tous les niveaux

Partager avec
Copier
Partager cet article

Universiades d’été 2019 de Naples : changement de hiérarchie à tous les niveaux

Crédit: Eurosport

ParBeth Knox
15/07/2019 à 15:45 | Mis à jour 18/09/2019 à 15:27

Les Universiades de Naples ont mis en lumière un bouleversement de la hiérarchie européenne et mondiale.

Fini le temps où les USA dominaient les compétitions sportives de la tête et des épaules. À Naples, c’est le Japon qui est arrivé en tête du classement des médailles avec 82 médailles, dont 33 en or.

La Russie arrive en deuxième position avec le même bilan, mais seulement 22 titres individuels. Derrière ces deux pays, on retrouve la Chine. Les États-Unis ne sont même pas sur le podium.

Sports universitaires

Nouvelle stratégie, nouveau logo : La FISU se modernise

26/02/2020 À 10:53

L’Italie s’est adjugé le titre de meilleure nation européenne, devant l’Ukraine et la Pologne. La France se classe 4e avec 23 médailles, devant la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Du côté des Bleus, c’est l’escrime qui a donné la meilleure satisfaction avec 7 médailles, dont 2 en or : Alexandra Louis-Marie à l’épée et Sarah Balzer au sabre. La France a d’ailleurs terminé 3e au classement général sur cette discipline, derrière l’Italie et la Corée du Sud.

Le taekwondo a renoué avec son lustre d’antan. Magda Wiet-Henin a remporté le titre en -67 kg, tandis que Marie Paul-Blé (-73 kg) et Dylan Chellamootoo (-63 kg) ont obtenu le bronze.

Autre discipline en pleine santé, l’athlétisme. Les Bleus ont conquis 5 médailles sur la piste flambant neuve du Stade San Paolo : l’argent pour Yann Schrub (5 000 m), Wilhem Belocian (110 m haies) et Yann Randrianasolo (saut en longueur), puis le bronze pour Amandine Brossier (400 m) et Coralie Comte (110 m haies) .

Enfin, les tennismen ont gagné 2 médailles, une première dans toute l’histoire du tennis universitaire français. Lucas Poullain en simple masculin et la paire Joncour/Robbe en double mixte ont terminé 3e de leur tournoi respectif.

Les Bleus quittent donc Naples avec un meilleur bilan comptable qu’à Taipei il y a deux ans, mais avec la moitié moins de médailles d’or. Preuve en est qu’atteindre la plus haute marche du podium dans ce type d’évènement est loin d’être simple pour les étudiants.

Sports universitaires

Révolution aux Etats-Unis : Des athlètes universitaires vont pouvoir être rémunérés

30/09/2019 À 20:19
Sports universitaires

La France clôture les Universiades 2019 de Naples avec deux nouvelles médailles

14/07/2019 À 11:09
Dans le même sujet
Sports universitaires
Partager avec
Copier
Partager cet article