Le conseil municipal de Nice les a validés jeudi dernier. Vingt-huit sportifs niçois de haut niveau se sont vus attribuer des subventions allant de 2.500 euros à 35.000 euros. Un coup de pouce financier qui n'est pas passé du côté de l'opposition du maire Christian Estrosi. Des conseillers municipaux qui ont d'ailleurs écrit une tribune pour dénoncer cette subvention qui va notamment profiter à Alizé Cornet ou Fabio Quartararo, explique ce lundi Nice-Matin.
La Niçoise, éliminée vendredi dernier lors du deuxième tour du tournoi de Miami, a répondu quelques heures plus tard dans le quotidien local. "À cause du Covid, et comme dans beaucoup de domaines professionnels, nos ''prize money'' sur les tournois ont subi cette année une importante baisse, celle-ci survenant juste après une inactivité de six mois l'année dernière, toujours due au Covid. Même dans l'un des sports les mieux rémunérés du monde, les temps sont durs", indique-t-elle dans un premier temps.
"Je n'ai donc en aucun cas besoin de justifier le soutien que m'apportent Christian Estrosi et la ville de Nice et pourtant, du fait de vos accusations, je suis dans l'obligation de le faire... Je ne suis pas la bonne cible de votre indignation. Je vous conseille par conséquent de mener des combats qui en valent vraiment la peine", a conclu l'actuelle 61e joueuse mondiale.
WTA Palerme
Dodin dans le dernier carré à Palerme
IL Y A 8 HEURES

"Que ce soit à Roland ou sur gazon, Osaka aura sa chance un jour ou l'autre"

ATP Gstaad
Gaston s'offre Garin, Rinderknech et Paire éliminés la tête haute
IL Y A 14 HEURES
Tokyo 2020
Les Williams et Paes attendent la relève : les stats marquantes du tennis aux JO
IL Y A 14 HEURES