Getty Images

Nadal revient fort, mais Djoko reste maître de son sort

Nadal revient fort, mais Djoko reste maître de son sort

Le 01/03/2020 à 12:01Mis à jour Le 01/03/2020 à 15:19

ATP - Vainqueur du tournoi d'Acapulco samedi soir, Rafael Nadal a répondu à Novak Djokovic, qui s'était imposé à Dubaï quelques heures plus tôt. La bataille pour le fauteuil de numéro 1 mondial fait donc toujours rage avant le début de la tournée américaine, qui devrait offrir au Serbe une occasion en or de creuser l'écart avant le début de la saison sur terre battue.

C'était une victoire importante à plus d'un titre. Logiquement venu à bout de Taylor Fritz en finale à Acapulco dans la nuit de samedi à dimanche (6-3, 6-2), Rafael Nadal a, d'une part, remporté son premier trophée de l'année 2020, le 85e de sa carrière. L'Espagnol s'est aussi parfaitement relancé, un mois environ après avoir chuté face à Dominic Thiem en quart de l'Open d'Australie. Il a, surtout, répondu du tac-au-tac à Novak Djokovic, qui avait également engrangé un maximum de points en triomphant à Dubaï un peu plus tôt.

Vidéo - Nadal - Fritz : Le résumé

02:44

Car il ne faut pas s'y tromper : le véritable fil rouge de la saison, l'objectif qui se trouve dans un coin de la tête des deux hommes forts du circuit, c'est la bataille pour la première place du classement mondial. "J'ai fait le plein de confiance et j'ai pris une position privilégiée à l'ATP Race," s'est d'ailleurs félicité l'Espagnol juste après son sacre, ce qui démontre bien qu'il garde un œil attentif sur cette course aux points.

Djokovic, aux Etats-Unis pour creuser l'écart

Nadal-Djoko, tel est donc le mano a mano qui risque d'attirer tous les regards lors de la tournée américaine, et ce d'autant plus que Roger Federer - opéré au genou droit il y a quelques jours - ne sera pas de la partie. A Indian Wells (9-22 mars) puis du côté de Miami (23 mars-5 avril), les deux joueurs chercheront à marquer les esprits et à capitaliser sur le plan comptable. Mais si le "Taureau de Manacor" revient fort, c'est bien le "Djoker" qui aura le plus à gagner outre-Atlantique.

Passé au travers des deux Masters 1000 américains du printemps en 2019 (éliminé au 3e tour en Californie et en 8e de finale en Floride), le Belgradois n'aura, par conséquent, que peu de points à défendre. Il dispose ainsi d'une véritable occasion de consolider sa première place au classement ATP avant le début de la saison sur terre battue. Un matelas qui ne serait sans doute pas de trop, a fortiori si le dodécuple vainqueur de Roland-Garros reste quasiment intouchable sur l'ocre. Difficile, quoi qu'il en soit, de dire le contraire : cette lutte pour le trône s'annonce palpitante.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313