La veille, il avait déjà fait parler de lui pour avoir remporté le match le plus tardif de l'histoire. Ce mercredi, Alexander Zverev s'est de nouveau illustré, cette fois-ci pour des raisons bien moins flatteuses. Après un match de double qu'il a perdu à Acapulco, l'Allemand a dégoupillé, s'en prenant verbalement à l'arbitre de la rencontre et frappant sa chaise de plusieurs coups de raquette. L'image a fait le tour du monde et le N.3 mondial, lui, a rapidement été exclu du tournoi. Y compris du tableau simple, où il devait disputer son 2e tour contre son compatriote Peter Gojowczyk. En réalité, il risque bien plus gros.

Un match au bout de la nuit à Acapulco et Zverev vient à bout de Brooksby (3-6, 7-6, 6-2)

ATP Acapulco
Deux mois sans jouer et 25000 dollars d'amende avec sursis: fallait-il sanctionner Zverev davantage?
08/03/2022 À 17:55
Les organisateurs ont justifié son exclusion par un "comportement antisportif" dont les conséquences sont précisées par le règlement ATP, au même titre que les chefs "d'agression verbale" et "d'agression physique" qui, eux, n'ont visiblement pas été retenus.

Zverev va faire une croix sur son prize money

"Un comportement antisportif est défini comme toute conduite d'un joueur qui est clairement abusive ou préjudiciable au succès d'un tournoi, de l'ATP et/ou du sport", précise le code disciplinaire. Montant de l'amende prévue ? 20.000 dollars, soit un peu plus de 17.500 euros. Mais ça ne s'arrête pas là.

Pour son retour, Nadal n'a pas tremblé : sa victoire face à Kudla en vidéo

Le règlement précise également que dans certaines circonstances, l'affaire peut être renvoyée dans les autres sphères et déboucher sur une enquête approfondie pour "comportement aggravé". Ce qui est le cas d'Alexander Zverev. En attendant la conclusion, les prix en argent gagné par le N.3 mondial lors de ce tournoi sont donc conservés par l'ATP.
"Sascha" doit donc faire une croix sur les 13.090 dollars engrangés après sa victoire au premier tour du tableau simple, ainsi que sur les 7.030 dollars de son 1er tour en double. Le montant total (20.120 dollars) pourrait ne pas lui être restitué, sans que cela n'annule l'amende prévue.

Kyrgios avait été suspendu... avec sursis

Plus grave encore, une procédure pour "comportement aggravé" peut à la fois déboucher sur une amende plus importante (25.000 dollars, soit environ 22.000 euros) ainsi que sur une suspension du circuit pour une période allant de 21 jours à un an. La fourchette est large et très peu de précédents permettent de l'affiner.

La question qui fâche : Medvedev ferait-il un n°1 mondial crédible ?

En 2019, après avoir dépassé les bornes en plein match du Masters 1000 de Cincinnati (il avait fait preuve de conduite antisportive, s'en était pris à l'arbitre avant de quitter le court sans permission), Nick Kyrgios avait écopé d'une très lourde amende de 111.600 euros, avant qu'une enquête approfondie débouche sur une suspension de 16 semaines et une amende supplémentaire de 22.000 euros avec sursis.
L'Australien n'en était pas à son coup d'essai, ce qui avait poussé l'ATP à lui infliger une sanction exemplaire. Mais il ne s'en était pas pris à la chaise de l'arbitre à coups de raquette non plus…
ATP Acapulco
Nadal savoure sa cure de jouvence : "A mon âge, j'accorde plus de valeur à ces victoires"
27/02/2022 À 10:19
ATP Acapulco
Agressivité et volées inspirées : comment Nadal a conquis sa 4e couronne au Mexique
27/02/2022 À 07:43