Getty Images

Monfils n'avait pas envie...

Monfils n'avait pas envie...

Le 17/10/2019 à 17:57Mis à jour Le 17/10/2019 à 18:54

ATP ANVERS - Tête de série n°1 du tournoi belge, Gaël Monfils n'a pas fait honneur à son statut jeudi. Visiblement pas très décidé à en découdre pour son entrée en lice, le joueur français, finaliste l'an dernier, s'est sèchement incliné une heure et deux petites sets (6-3, 6-2) face à Jannik Sinner, 18 ans et 119e mondial. Ce dernier affrontera Tiafoe en quarts de finale.

Gaël Monfils est en train de passer à côté du sprint final. Depuis son quart de finale à l’US Open, le Français traîne sa peine sur les courts alors même qu’une potentielle qualification pour le Masters de Londres est en jeu. Fantomatique pour son entrée en lice au 2e tour à Anvers jeudi, il a été balayé par le (très) jeune et prometteur Jannik Sinner, 119e joueur mondial, en tout juste une heure de jeu (6-3, 6-2). L’Italien affrontera l’Américain Frances Tiafoe en quart de finale.

Serait-il en train de refuser l’obstacle ? Ou son physique lui jouerait-il des tours ? Comme souvent avec Gaël Monfils, difficile de percer le mystère. Toujours est-il qu’il n’y arrive pas en cette fin de saison. Après une tournée asiatique très décevante marquée par deux petites victoires en trois tournois, il n’a même pas fait illusion pour son retour en Europe et ses premiers pas sur dur indoor. Le tournoi belge a ainsi très vite perdu sa tête de série numéro 1, mais pourra peut-être se targuer dans quelques années d’avoir vu l’éclosion de Jannik Sinner.

Apathique, Monfils voit Londres s'éloigner

A 18 ans, l’Italien ne comptait que trois matches gagnés sur le circuit avant cette semaine à Anvers. En quelques jours, il s’est offert deux premières : il a désormais battu un membre du top 20 et a atteint les quarts de finale d’un tournoi sur le circuit ATP. Très sérieux de bout en bout, il a fait preuve d’une belle maturité pour l’emporter, pratiquant le tennis qui paie en salle, c’est-à-dire un jeu offensif, fait de prises d’initiatives et de montées à la volée.

Vidéo - Un petit tout et puis s'en va : jamais dans le rythme, Monfils a subi les foudres du jeune Sinner

02:08

De l’autre côté du filet, Monfils a fait acte de présence, et c’est à peu près tout. Le visage fermé, apathique, il a concédé le break d’entrée et a constamment été bousculé sur sa mise en jeu qu’il a d’ailleurs à nouveau perdue pour laisser son adversaire virer en tête (6-3). Raide comme un piquet, lent et rapidement sur la défensive, il a multiplié les fautes directes et a fini par s’en agacer en début de second acte.

Alors que Sinner n’a frappé que 48 % de premières balles, Monfils ne s’est procuré qu’une occasion de ravir le service adverse, sans la saisir. Un match à oublier donc, tout comme un éventuel billet pour Londres, du moins s’il continue sur ce rythme. Pour raviver la flamme, le numéro 1 tricolore n’a plus le choix : il lui faudra faire de gros résultats à Vienne puis à Paris-Bercy. Mais à l'image d'un Fabio Fognini, lui aussi passé à côté de son sujet à Stockholm, il n’a plus son destin en mains.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0