Khachanov dompte Cilic

C'était le choc des huitièmes de finale de l'Astana Open. Et il a tenu ses promesses. Entre deux cogneurs de la trempe de Karen Khachanov et Marin Cilic, les coups de boutoir ont plu et la lutte a été farouche jeudi. C'est finalement le Russe, récent demi-finaliste à Flushing Meadows, qui a eu le dernier mot en trois sets (2-6, 6-3, 6-3) et 2h24 de jeu. Il a ainsi gagné le droit de se hisser en quart et y défier Novak Djokovic, tombeur facile de Botic van de Zandschulp (6-3, 6-1).
ATP Paris
Djokovic déroule face à Khachanov
03/11/2022 À 18:16
Dans les conditions lentes du tournoi, Khachanov a donc fini par avoir le dernier mot. Et ce alors qu'il a frappé beaucoup moins de coups gagnants (23 contre 39) que son adversaire et a commis à peine moins de fautes directes (30 contre 32). Cilic a donc de quoi être frustré, lui qui a aussi terminé le match avec autant de points marqués (91). Mais à la longue, dans les échanges du fond, le Russe a été le plus solide. Mentalement, il a fait preuve d'une belle capacité de réaction après avoir été copieusement dominé dans le premier acte, alors même qu'il avait réalisé le break d'entrée.
D'abord muselé par la qualité de relance adverse, Khachanov a considérablement haussé le ton sur première balle plus la partie avançait. Dans le troisième set, il n'a d'ailleurs perdu que trois points derrière son premier service soit 86 % de réussite, alors qu'il n'arrivait pas à en gagner un sur deux dans la première manche. La pression a donc changé de camp et Cilic n'a pas su y répondre. Plus efficace sur ses occasions - il a converti 4 de ses 7 balles de break et en a sauvé 12 sur 15 de son côté -, le Russe a fait preuve d'un sang-froid fondamental pour avoir le dernier mot.

Hurkacz évite le piège Bublik : les temps forts en vidéo

Medvedev sans difficulté

Daniil Medvedev n'a pas tremblé. Solide, le Russe a facilement disposé d'Emil Ruusuvuori en deux sets (6-3, 6-2) ce mercredi pour rejoindre les quarts de finale. Au tour précédent, il avait déjà expédié Albert Ramos Vinolas (6-3, 6-1) en 1h20. Medvedev, plutôt tranquille en ce début de tournoi, a désormais rendez-vous avec Roberto Bautista-Agut.

Medvedev a expédié Ruusuvuori : le résumé de sa démonstration

Hurkacz tout en maîtrise

Comme Khachanov, Hubert Hurkacz est en course pour la qualification pour le Masters en cette fin de saison. Il est d'ailleurs beaucoup mieux placé que le Russe dans ce sprint final, puisqu'en se qualifiant jeudi lui aussi pour les quarts à Astana, il a pris la 8e place provisoire à la Race. Malgré le soutien de son public à Astana, Alexander Bublik a ainsi fait les frais de la motivation de Hurkacz, vainqueur net en deux sets (6-4, 6-4) et 1h20 de jeu au 2e tour. Pour une place dans le dernier carré, un choc face à Stefanos Tsitsipas attend le Polonais.
Contre un adversaire aussi imprévisible que Bublik, Hurkacz a remarquablement mené sa barque. Rapidement nanti d'un double break (4-1), il en a toutefois cédé un avant de s'adjuger le premier set. Puis dès le 3e jeu du second acte, il a fait la différence pour ne plus être rattrapé. Sa qualité de service (68 % de premières, 7 aces, aucune double faute) lui a par ailleurs évité de ressentir trop de pression.
ATP Paris
Le programme de lundi à Bercy : Gasquet et Sinner en journée, Simon - Murray en soirée
30/10/2022 À 19:03
ATP Astana
Djoko, c'est vraiment du costaud
07/10/2022 À 13:42