Getty Images

Zverev touche le fond

Zverev touche le fond

Le 23/04/2019 à 18:09Mis à jour Le 23/04/2019 à 19:01

ATP BARCELONE - Alexander Zverev toujours à l'arrêt. Débarqué dans l'urgence dans la cité catalane après sa sortie de route prématurée à Monte-Carlo, le joueur allemand a été éliminé dès son entrée en lice mardi au 2e tour. Le n°3 mondial s'est incliné en trois sets (3-6, 7-5, 7-6, en 2h33) face au Chilien Nicolas Jarry, 81e mondial et lucky-loser, qui signe là la plus belle perf de sa carrière.

L’inquiétude grandit autour d’Alexander Zverev. Alors qu’il avait obtenu une invitation de dernière minute pour accumuler des matches et de la confiance à Barcelone, le numéro 3 mondial a vécu une nouvelle grosse désillusion mardi. Opposé au Chilien Nicolas Jarry, repêché dans le grand tableau et 81e joueur mondial, l’Allemand a cédé au bout du suspense en trois sets (3-6, 7-5, 7-6) et 2h33 d’un match au scénario ubuesque. Son vainqueur sera opposé à Grigor Dimitrov ou Fernando Verdasco en huitième de finale.

Si Alexander Zverev voulait se rassurer, c’est raté. Dans un match qu’il semblait pourtant maîtriser, l’Allemand a confirmé qu’il était en plein doute. Frustré par son manque de sensations, il a peu à peu permis à Nicolas Jarry de croire en ses chances. Le numéro 3 mondial s’est battu, remontant un handicap de deux breaks dans la manche décisive avant d’obtenir même une balle de match à 6-5 en sa faveur. Mais il a fini par céder, trahi par sa fébrilité et son conservatisme dans le jeu décisif.

Zverev a cru au miracle

C’est peu de dire que la qualité de ce match ne restera pas dans les annales : à eux deux, Zverev et Jarry ont commis pas moins de 113 fautes directes en trois sets (49 pour l’Allemand et 64 pour le Chilien). Peu satisfait par sa qualité de frappe et souvent très loin de sa ligne de fond, le numéro 3 mondial semblait pourtant faire preuve de suffisamment de régularité pour l’emporter en deux sets. Mais il n’a pas su contenir son agacement, frustré par un jeu rapidement devenu minimaliste, laissant son adversaire, qui n’en demandait pas tant, revenir (3-6, 7-5).

Jarry, de son côté, aurait pu regretter ses deux breaks d’avance galvaudés (de 3-0 à 3-3) en début de troisième set. Mais il a eu le mérite de ne pas s’effondrer, alors même que Zverev semblait enfin reprendre le contrôle du match. Après avoir sauvé une balle de match, le Chilien a aussi remonté un double mini-break de retard dans le tie-break final en prenant tous les risques au filet (24 points gagnés sur 32 montées). Sous pression, Zverev a craqué sur un énième revers balancé dans le filet.

Le Chilien pourrait bien se croire protégé par une bonne étoile en Catalogne, lui qui avait pris au 1er tour sa revanche sur son bourreau en qualifications Marcel Granollers, après avoir été repêché comme "lucky loser". Mais pour l'Allemand qui devra défendre deux titres (Munich, Madrid) et une finale (Rome) dans les trois semaines à venir, la crise devient sérieuse. Sa place sur le podium ne tient plus qu'à un fil.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0