C'est une soirée dont le tennis sort gagnant. Alors qu'il continue de briser les plafonds de verre un à un à une vitesse ahurissante et fascinante, Carlos Alcaraz a sans doute créé un précédent ce vendredi en dominant pour la troisième fois en trois rencontres Stefanos Tsitsipas (6-4, 5-7, 6-2). Parce qu'entre les deux hommes, c'est une rivalité qu'on espère durable qui est née. Barcelone a été soufflé par tant de talent, de charisme et de roublardise qu'on aimerait revoir rapidement cette affiche pop-corn, si possible en trois sets gagnants (vous nous voyez venir ?).
Entre fulgurances tennistiques et tension permanente, ce duel aura remis les personnalités des deux hommes au cœur du jeu. La première balle de set obtenue par l'Espagnol, conclue au filet, aura eu le mérite de rappeler que Tsitsipas a les atours d'un mauvais joueur qui ne dit pas son nom.
ATP Montreal
Si, si, Tsitsipas a bien perdu ce point (et le match)
11/08/2022 À 06:46
Dépassé par le talent de l'Espagnol et frustré par le scénario de la manche, le grec s'est fendu d'un "passing" en forme de missile qui n'avait qu'un but clairement visible : allumer Alcaraz. Après avoir évité la balle, le gamin s'est dressé droit derrière le filet, regard noir, en attendant un geste d'excuses de Tsitsipas. Il n'est jamais venu. Alors, forcément, ce fut l'embrasement dans le Godó de Barcelone, qui prit fait et cause pour son champion.

Alcaraz domine même le timing des pauses toilettes

"Franchement, c'était incroyable, impressionnant, ça m'a foutu la chair de poule cette ambiance, a reconnu Alcaraz après coup. Tout le monde criait 'Carlos'… C'est émouvant pour moi de vivre ces expériences-là. On a vécu un temps avec certaines limitations de public donc vivre ce que j'ai vécu aujourd'hui, c'est dingue". Avec le vent dans le dos et le soutien du public dans les oreilles, Alcaraz a retrouvé le fil d'une partie qui aurait pu lui échapper.
Largement supérieur, le jeune Espagnol s'est tendu dans le deuxième set au point de laisser revenir miraculeusement un Tsitsipas pourtant dépassé. Mais c'est sans doute là qu'on se rend compte de la croissance express du prodige Alcaraz. Avant le set décisif, il s'est octroyé une pause toilettes pour couper le rythme du match, et celui du Grec. A l'expérience.
Le coup fonctionna à fond puisque c'est un double break d'entrée qu'il infligea à son rival. Moment choisi par Tsitsipas pour filer aux toilettes en plein milieu du set, technique franchement inhabituelle, même pour lui. Son retour tardif de la pause lui causa une pénalité de deux points et fit encore monter la tension en Catalogne.

Sifflets et pénalité : La pause toilettes qui a coûté cher à Tsitsipas

Top 10 : "Tout est venu si vite"

"Je n'avais jamais vu un joueur aller aux toilettes en plein milieu du set, a avoué Alcaraz après coup, sans rancune apparente. Je crois qu'il voulait faire comme moi, il voulait couper mon rythme mais il n'a pas réussi. Je pense que c'était une stratégie". Cela n'a pas suffi pour freiner l'irrésistible ascension du prince du tennis mondial.
"Tout est venu si vite", a-t-il encore glissé au moment d'évoquer son entrée officielle dans le Top 10 de l'ATP. Mais ce n'est pas près de s'arrêter de sitôt. Ce samedi, c'est une place en finale qu'il disputera à Alex de Minaur. Avant de se pencher, éventuellement, sur un nouveau titre à aller chercher. Désormais, Alcaraz est attendu partout. "Ça ne me pose pas de problème cette pression, a-t-il relativisé. Ce sont des pierres que tu mets dans ton sac à dos mais j'ai une vision très claire des choses. Je suis mon chemin et je ne mets aucun joueur au-dessus de moi. Je suis mon chemin sans pression et tout ce qui m'arrive, je le mérite à la hauteur de ce que je travaille. J'espère simplement que les choses qui ne sont pas encore arrivées arriveront". On a de moins en moins de doutes…
https://i.eurosport.com/2022/04/22/3360242.jpg
ATP Montreal
Smashs, volées, Alcaraz au sol : l'échange spectaculaire entre Paul et Alcaraz à Montréal
10/08/2022 À 17:05
ATP Umag
Sinner frustre Alcaraz et triomphe en Croatie
31/07/2022 À 18:07