Prenez les deux mêmes joueurs. Le même nombre de sets disputés. Et obtenez deux rencontres… qui n’ont rien à voir. Il y a deux mois, Novak Djokovic avait croqué Aslan Karatsev en demie de l’Open d’Australie, en trois sets secs et 1h53. Ce samedi à Belgrade, c’est à l’issue d’un intense affrontement que le Russe de 27 ans a obtenu sa revanche et validé son ticket pour la finale : (7-5, 4-6, 6-4), en 3h25.
Chez lui, devant un public installé dans des tribunes clairsemées et acquis à sa cause, Djokovic a alterné le très bon et le moyen. Il a surtout montré beaucoup de signes de nervosité. Il s’est souvent invectivé, a crié pour tenter de se relancer. Bref, c’était la version tourmentée de Nole. Mais le numéro 1 mondial a de la ressource, et il se sort souvent de telles situations.

Pourtant, Djokovic avait pris (deux fois) les devants

Tokyo 2020
Djokovic expédie Nishikori, Medvedev sorti par Carreño Busta
IL Y A 20 HEURES
Djokovic a mené 2-0 dans chacun des deux premiers actes. Et il s’est pourtant retrouvé quasiment dos au mur à 7-5, 4-2. Le Djoker a alors inversé l’inconstante tendance de cette rencontre, pour revenir à hauteur. Un passing superbe, dans l’ultime jeu de cette manche, rappelant à quel point de la magie peut sortir de sa raquette.
Karatsev n’a pas non plus été un monstre de régularité lors de cette demi-finale. Mais les deux hommes ont globalement offert un spectacle de haute facture. Et l’outsider a su tenir ses nerfs. Notamment lors de l’ultime set, où un break lui a suffi. Djokovic a pourtant sauvé une balle de match à 5-3, puis a obtenu deux balles de débreak à 5-4, 15-40. Mais il est tombé sur plus calme que lui.

23 balles de breaks écartées par Karatsev

Au total, Aslan Karatsev a écarté 23 balles de break ! Contenant son adversaire serbe à 5/28 dans ce domaine et se montrant plus efficace en la matière (6/16). Le 28e du classement ATP "égalise" face à Djokovic en carrière et confirme qu’il a des arguments pour s’installer durablement dans l’élite du tennis mondial. Sa force de frappe n’est plus à démontrer. Mais son talent ne s’arrête pas là. En témoigne, entre autres, le joli point qu’il a gagné lors du deuxième set, en improvisant deux revers à une main de suite.
En finale, Karatsev sera opposé à Matteo Berrettini, tombeur dans la seconde demie du Japonais Taro Daniel (6-1, 6-7, 6-0) après 2h07 de match. Quant à lui, Djokovic poursuit une préparation sur terre battue en deçà de son standing, après une élimination surprise par Dan Evans dès les huitièmes de finale à Monte-Carlo, la semaine passée. Il avait alors réalisé un non-match. Ce ne fut pas le cas ce samedi. On doute que cela suffise à son bonheur.

"Pour Djokovic, gagner des Grands Chelems, ça passe aussi par des victoires sur des grands tournois"

Tokyo 2020
Djokovic : "Pour rester au sommet, on doit apprendre à gérer la pression"
HIER À 16:42
Tokyo 2020
Conditions extrêmes : Djokovic a "parlé aux organisateurs" pour obtenir le décalage des matches
26/07/2021 À 14:01