Il y a des victoires qui font du bien. Celle de Jérémy Chardy sur Nick Kyrgios fait partie de cette catégorie. Opposé à l'imprévisible australien, mercredi lors du 2e tour du tournoi ATP de Brisbane, le Français a effectué une magnifique remontée pour venir à bout de son adversaire après un combat en trois manches (6(5)-7, 6-2, 6-3). Il a fallu 1h42 de bataille à Chardy pour l'emporter. Mais cela en valait largement la peine.
Pour s'offrir le scalp du tenant du titre, invaincu à Brisbane, le 40e joueur mondial a fait jouer sa science de la patience. Incapable de retourner le service en acier de son rival pendant un set et demi, Chardy a attendu dans son coin avant de frapper. Le tournant de ce duel a eu lieu à 3-2 en sa faveur dans un deuxième acte crucial. Après avoir manqué sa première opportunité de breaker le 35e mondial, Chardy a explosé la carapace de ce dernier lors de sa deuxième opportunité.
Avant de perdre son engagement, Kyrgios s'était installé sur des rails : il n'avait d'ailleurs perdu que trois petits points derrière son service depuis le début de la partie. Cette mauvaise surprise l'a complètement anéanti. Son genou droit, manipulé par le kiné, lui a également causé de nombreux soucis. Ce problème s'était déjà manifesté lors de son succès face à Ryan Harrison mardi (6-4, 6-2).
Open d'Australie
Medvedev, la force tranquille
20/01/2022 À 11:16

Chardy : "J'ai été très solide, je suis content de mon match"

Un rendez-vous en terre inconnue avec Uchiyama

La suite du combat a été l'avantage presque exclusif de Chardy, devenu le patron de la rencontre. De plus en plus solide derrière sa première balle (80% de points gagnés) et en mode lance-missiles au service (17 aces), le Tricolore a avalé tout cru Kyrgios. Ce dernier a perdu son service très tôt - à 1-2 en faveur de Chardy - dans le dernier acte.
Cette deuxième victoire de la saison 2019 va permettre à Chardy de défier en quarts de finale la surprise de cette édition 2019, le Japonais Yasutaka Uchiyama. Sorti des qualifications, le joueur de 26 ans, 185e mondial et passé proche d'une entrée dans le Top 100 il y a quelques mois, a battu Ugo Humbert mardi, avant d'enchaîner face à Kyle Edmund (7-6, 6-4), un joueur beaucoup plus confirmé, mercredi. La méfiance est donc de mise.
https://i.eurosport.com/2019/01/02/2492164.jpg
Open d'Australie
Une petite danse pour communier avec le public : Kyrgios a enflammé la Rod Laver Arena
20/01/2022 À 10:09
Open d'Australie
Le show et l'efficacité : Kyrgios est prêt à défier Medvedev
18/01/2022 À 10:26