ATP Brisbane International

ATP 250
Pays : Australie
Dates : 31 décembre – 6 janvier
Dotation : 527 000 dollars
Tenant du titre : Nick Kyrgios
Inauguré en 2009, ce tournoi jeune est l'un des événements les plus appréciés par le public australien. Il a pris le créneau occupé depuis 1970 par Adélaïde. Son court central, la Pat Rafter Arena, propose un cadre de jeu moderne et tout bonnement exceptionnel pour un tournoi catégorisé 250. Doté d'une capacité de 5500 places, d'un toit amovible, et de la même surface synthétique que celle utilisée à l'Open d'Australie, ce court propose des conditions de jeu optimales pour préparer Melbourne.
ATP Brisbane
Après une bonne entame de Medvedev, Nishikori a mis le turbo : les temps forts de la finale
06/01/2019 À 13:26

Nick Kyrgios à Brisbane, où il a remporté son premier titre depuis l'automne 2016.

Crédit: Getty Images

Forces en présence

Le premier rendez-vous australien de ce mois de janvier bénéficie de la présence de Rafael Nadal. Une tête d'affiche prestigieuse, mais au physique incertain. Opéré de la cheville droite début novembre, l'Espagnol a repris l'entraînement il y a deux semaines et a joué un match à Abu Dhabi, perdu en trois sets vendredi contre Kevin Anderson. Nadal espère être "à 100% pour l'Open d'Australie" et à ce titre, son comportement à Brisbane sera scruté de près.
Un autre membre du Top 10, Kei Nishikori (N°9) est présent, à l'autre extrémité du tableau, ainsi que quatre joueurs du Top 20 : Kyle Edmund (14), Daniil Medvedev (16), Milos Raonic (18) et Grigor Dimitrov (19). La cerise sur le gâteau, c'est la venue d'Andy Murray, qui a fait jouer son classement protégé. Le public australien attendra beaucoup de Nick Kyrgios, tenant du titre, et d'Alex De Minaur, qui s'était révélé ici-même il y a un an en atteignant les demi-finales. Enfin, trois Français sont dans le tableau final. Jo-Wilfried Tsonga, Jérémy Chardy, et le jeune Ugo Humbert, qui s'est extirpé des qualifications.

Abu Dhabi - Nadal, un petit match et puis s'en va

Le tableau

Les quatre premières têtes de série (Nadal, Nishikori, Edmund, Medvedev) sont exemptées du premier tour et entreront directement en huitièmes de finale. Le match le plus intrigant de ce premier tour opposera Jo-Wilfried Tsonga à Thanasi Kokkinakis, deux joueurs ayant passé beaucoup (trop) de temps à l'infirmerie ces derniers mois. Le vainqueur aura ensuite le redoutable honneur d'affronter Nadal. Andy Murray sera opposé à l'invité australien James Duckworth, avant, en cas de victoire, d'en découdre avec Medvedev. Pas simple.
Les quarts théoriques
Rafael Nadal (Esp/N.1) – Alex De Minaur (Aus/N.7)
Daniil Medvedev (Rus/N.4) – Milos Raonic (Can/N.5)
Kyle Edmund (GB/N.3) - Nick Kyrgios (Aus/N.8)
Kei Nishikori (Jap/N.2) – Grigor Dimitrov (Bul/N.6)

L'homme à suivre : Andy Murray

Depuis un an et demi, il n'a joué que... douze matches. La faute à cette fichue hanche qui l'avait contraint à s'arrêter après Wimbledon en 2017 et qui l'a encore obligé à s'imposer de longues plages d'inactivité la saison suivante. L'année 2019 peut-elle marquer le grand retour au premier plan d'Andy Murray ? A bientôt 32 ans, l'Ecossais, retombé au-delà de la 250e place mondiale, a un long chemin devant lui. En amont de ce tournoi de Brisbane, il a avoué ressentir encore des douleurs, mais "rien de comparable avec l'année dernière". Au-delà de son niveau de jeu, la clé est pour lui dans un premier temps de pouvoir enchainer les matches et les tournois sans être handicapé.

Andy Murray reprendra à Brisbane avant l'Open d'Australie.

Crédit: Eurosport

La stat : 0

Depuis son retour au calendrier en 2009, le vainqueur du tournoi de Brisbane n'a jamais réussi à gagner l'Open d'Australie dans la foulée. Et ce malgré un palmarès plutôt clinquant, puisque Andy Roddick s'est imposé en 2010, Andy Murray à deux reprises en 2012 et 2013 ou encore Roger Federer en 2015. Mais il est tout de même parfois annonciateur d'une belle quinzaine à Melbourne, à l'image de Dimitrov, sacré il y a deux ans avant d'atteindre le dernier carré dans le Majeur australien.

Grigor Dimitrov célèbre son sacre à Brisbane 2017

Crédit: Getty Images

ATP Brisbane
Nishikori remporte enfin un titre après neuf finales perdues
06/01/2019 À 12:01