Lucas Pouille devra encore patienter pour retrouver le goût de la victoire. Mais le Nordiste a franchi un cap important dans sa reconstruction personnelle : rejouer un match en simple en compétition. Mercredi, il s'est certes incliné dès son entrée en lice au tournoi Challenger de Quimper face au 184e à l'ATP, le Slovaque Filip Horansky. Mais il s'est battu avant de céder en trois manches accrochées (6-4, 5-7, 6-4) et 1h54 de jeu, six mois après son opération du coude droit l'été dernier.
Encore trop juste pour commencer la saison par un Grand Chelem en Australie, Pouille a décidé de se relancer en disputant des épreuves à l'échelon inférieur. Breaké d'entrée, il n'a pu rattraper son retard dans le 1er set, mais il a su inverser la tendance un temps en enlevant la deuxième manche qu'il avait pourtant aussi mal commencée. S'il n'a finalement pas pu renverser son adversaire, cette reprise de contact lui donne de premières indications intéressantes sur ses axes de progression dans les prochaines semaines.
Wimbledon
Paire : "Je suis désolé pour les Russes mais c'est eux qui font le bordel"
IL Y A 7 MINUTES
La dernière victoire sur un court de Pouille date du 1er tour du Masters 1000 de Shanghaï en octobre 2019 contre le Chinois Zhe Li (alors 231e mondial). Il a ensuite été régulièrement écarté du circuit à cause de sa blessure récurrente au coude et de l'interruption des compétitions pendant 5 mois, pandémie de coronavirus oblige.
Roland-Garros
La journée des Français : Gasquet, Garcia et Cornet passent, Rinderknech, Humbert et Paire calent
IL Y A 4 HEURES
Roland-Garros
Tranquille comme Medvedev, Shapovalov déjà hors-jeu
IL Y A 4 HEURES