Au Qatar, il est le seul Français en lice et il est toujours en course. Arthur Rinderknech confirme cette semaine ses bonnes dispositions en ce début de saison. Finaliste à Adélaïde avant d'être contraint de se retirer de l'Open d'Australie avant son 2e tour à cause d'une blessure au poignet, il a repris sa marche en avant à Doha. Mercredi, il a réalisé une performance de choix pour coiffer au poteau Alexander Bublik, récemment titré à Montpellier, en trois sets (6-7, 6-1, 6-4) et un peu plus de deux heures (2h04 précisément) et s'ouvrir le chemin des quarts de finale.
Pourtant, Rinderknech aurait pu se frustrer après la perte du premier set. Le Français s'est lancé en faisant le break sur ses deux premiers jeux de relance. Seulement, il a aussi concédé son engagement à chaque fois dans la foulée. Puis, alors que son adversaire servait pour la manche, il est parvenu à refaire son retard pour finalement... perdre le jeu décisif 7 points à 5.
ATP Londres
Cilic confirme sa bonne forme du moment et rejoint Ruusuvuori en quarts
15/06/2022 À 19:43

Et maintenant Shapovalov

Mais loin de désarmer, le 61e joueur mondial a fait la différence d'entrée de deuxième manche pour remettre vite les compteurs à zéro. Puis à 3-3 dans l'ultime acte, il s'est montré le plus solide pour ravir une nouvelle fois la mise en jeu adverse et prendre définitivement les commandes. Dans cette 3e manche, il n'a d'ailleurs perdu que trois petits points sur son service.
La tâche s'annonce toutefois encore plus ardue au tour suivant, car pour voir les demies, il devra se défaire de Denis Shapovalov, tête de série numéro 1 du tournoi. Revanchard après sa déconvenue à Rotterdam, le Canadien n'a laissé que quatre petits jeux (6-4, 6-0) au Slovaque Alex Molcan. Rinderknech est prévenu.
ATP Stuttgart
Et si Murray reverdissait ? "Je me sens complètement différent"
08/06/2022 À 22:01
ATP Stuttgart
Bonzi frustre Rinderknech et prend le quart
08/06/2022 À 10:29