Il a sué à grosses gouttes, mais Andy Murray a fini par s'en sortir. Opposé à l'Australien Chris O'Connell, 158e joueur mondial issu des qualifications, l'Ecossais, désormais 89e à l'ATP, a dû sortir le bleu de chauffe pour s'en sortir au 1er tour à Dubaï. Il lui a ainsi fallu près de trois heures (2h50) pour renverser son adversaire (6-7, 6-3, 7-5) dans une partie où il a dû composer constamment avec la frustration de ne pas évoluer au niveau espéré. Lors de son prochain match, l'ex-numéro 1 mondial sera opposé soit à Jannik Sinner, soit à Alejandro Davidovich Fokina.
Il n'avait pas beaucoup de sensations, mais fidèle à lui-même, il s'est battu et en a finalement récolté les fruits. A l'image d'une défense ahurissante qui lui a fait lever les bras au ciel pour aller chercher trois balles de match, Andy Murray n'a rien lâché, et ce malgré une irrégularité à l'échange qui lui avait fait casser sa raquette une fois le premier set perdu. Car Chris O'Connell, s'il n'est pas connu du grand public, lui a bien mené la vie dure avec son solide revers à une main et ses coups percutants en fond de court.
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11
D'une grande nervosité, plus râleur encore qu'habituellement, Murray s'est remis la tête à l'endroit dans le deuxième set, avant de trembler encore dans l'acte final. A 4-4, il a ainsi dû sauver 4 balles de break qui ressemblaient à des balles de match contre lui. Mais il a été récompensé de sa volonté de se projeter davantage au filet dans les moments chauds. A défaut de son tennis, c'est son caractère qui l'a sauvé. Mais il lui faudra hausser le ton (surtout au service) pour espérer prolonger son aventure aux Emirats.
Wimbledon
L'aventure s'arrête là : Murray bute sur la muraille Isner
29/06/2022 À 20:27
Wimbledon
Nadal, Kyrgios, Berrettini and co. tapent la balle avant Wimbledon
25/06/2022 À 11:48