Corentin Moutet a bien tourné la page. Il y a quinze jours, le Français s'inclinait au 1er tour de Roland-Garros après un combat homérique de 6h05 (deuxième match le plus long de l'histoire du tournoi) contre l'Italien Lorenzo Giustino. S'il a sûrement eu besoin de quelques jours pour digérer cette défaite cruelle, le gaucher a prouvé mercredi que c'était de l'histoire ancienne. Il a ainsi dominé en deux sets (7-6, 6-4) et 2h22 de jeu l'Américain Frances Tiafoe, 61e mondial, au 1er tour de l'ATP 250 de Sardaigne. Pour une place en quart, il devra se défaire de l'Espagnol Albert Ramos Vinolas lors de son prochain match.

La performance de Moutet est d'autant plus encourageante que Frances Tiafoe avait retrouvé de la confiance. Lui aussi éliminé dès le 1er tour à Paris, l'Américain s'était relancé la semaine dernière en allant chercher le titre en Challenger à Parme. Il y avait notamment battu de bons spécialistes de l'ocre comme le prometteur Lorenzo Musetti, Federico Delbonis ou encore Salvatore Caruso. Mais il n'a donc pas pu enchaîner enchaîner en Sardaigne face à Moutet.

ATP Anvers
Une grande finale pour un 2e titre : Humbert grandit encore
IL Y A 2 HEURES

Un tie-break parfaitement géré

Le Français a notamment bien exploité le pourcentage trop moyen de son adversaire en premières balles (57 %). Il a surtout su sortir vainqueur d'une sacrée bataille dans le premier set, remporté après 1h15 de jeu. Le tournant est intervenu dans le tie-break où le jeu a été interrompu brièvement après une chute de Tiafoe qui a ensuite appelé le kiné pour se faire manipuler la cuisse droite. A la reprise du jeu, Moutet, qui ne s'est pas laissé perturber, s'est envolé dans le jeu décisif qu'il a remporté sur le score sans appel de 7 points à 0.

S'il a été le premier à breaker dans la foulée à l'entame du 2e set, le gaucher tricolore s'est fait immédiatement reprendre. Mais à 4-4, il a su mettre Tiafoe sous pression. Et l'Américain a concédé une nouvelle fois son service sur une double faute. Moutet ne s'est pas fait prier pour conclure l'affaire sur le jeu suivant. Il s'agira désormais d'enchaîner pour confirmer ce joli rebond.

WTA Finals
Sabalenka, un sacre sans traîner
IL Y A 4 HEURES
ATP Anvers
Humbert - Evans: Le résumé
IL Y A 21 HEURES