Il a encore de (très) beaux restes. Lundi pour son entrée en lice dans l'ATP 250 de Genève, Richard Gasquet, désormais 75e mondial, a infligé une petite correction à John Millman (93e). Face à un Australien pourtant réputé pour être un contreur difficile à déborder, le Français de 35 ans a été l'auteur d'une prestation inspirée pour l'emporter aisément en deux sets (6-3, 6-1) et 1h20 de jeu. Au 2e tour, la tâche devrait toutefois être beaucoup plus ardue contre le numéro 2 mondial Daniil Medvedev, de retour à la compétition après avoir subi une intervention chirurgicale pour une petite hernie.
Gasquet a construit son succès en s'emparant très vite du service adverse dans chaque set, avant de pousser son avantage. Auteur d'un break d'entrée, il a ainsi tenu son avance dans le premier set avant de faire à nouveau la différence à la relance pour virer en tête. Puis à partir de 1-1 dans la seconde manche, il a enchaîné cinq jeux pour conclure la partie au pas de course. Ses angles courts croisés en revers pour excentrer son adversaire avant de le déborder le long de la ligne ont notamment fait des ravaches. Il s'est aussi montré à l'aise pour distiller des amorties et résistant dans les bras de fer du fond.
Wimbledon
Gasquet prend la porte, terminus pour les Bleus chez les messieurs
02/07/2022 À 14:05
Le Français n'aura rien à perdre au tour suivant face à un numéro 2 mondial beaucoup plus prenable sur terre battue que sur dur. Gasquet pourrait aussi profiter du manque de compétition de Medvedev qui n'a plus joué depuis un mois et demie et le Masters 1000 de Miami.

Paire, la relance au bon moment

Sur les terres suisses, Gasquet n'a pas été le seul Bleu en réussite. Benoit Paire s'est qualifié pour le deuxième tour en dominant Emil Ruusuvuori en trois manches dans la soirée (7-5, 5-7, 6-4). Pour le 67e joueur mondial, ce succès met fin à une série noire de onze défaites de rang au premier tour sur le circuit ATP, lui qui n'avait plus remporté de rencontre dans un tableau principal depuis le deuxième tour de l'Open d'Australie et sa victoire sur Grigor Dimitrov.
Tout n'a pas été encore parfait pour Paire, qui a dû se battre plus qu'il n'aurait pu l'espérer pour écarter le Finlandais, 61e joueur mondial. Bien lancé dans ce match après le gain opportuniste du premier set malgré un sérieux déficit de première balle (49% sur la rencontre), l'Avignonais aurait pu céder après le renversement du deuxième set. Le Tricolore de 33 ans s'est laissé gagner par la tension alors qu'il servait pour le gain du match à 5-4, avant de perdre la manche sur un deuxième break encaissé de rang. Benoit Paire n'aura finalement eu besoin que de deux balles de break dans le troisième set pour faire la différence, au meilleur moment, à 4-4 sur l'engagement de Ruusuvuori.
Alors que le tennis français fait la grimace après le retrait de Gaël Monfils pour Roland-Garros, cette performance remet Paire dans une spirale positive à quelques jours de ses débuts à Auteuil. Déjà plus convaincant dans son tennis lors des qualifications à Madrid, le droitier fera face à un tout autre défi au 2e tour en la personne de Casper Ruud, qui sort d'une finale perdue sur l'ocre de Rome contre Novak Djokovic. Le Norvégien tête de série n°2 et tenant du titre pour Paire, Medvedev, tête de série n°1 pour Gasquet : rien que du très lourd avant le Majeur parisien.
Wimbledon
A 36 ans, Gasquet reverdit
30/06/2022 À 12:37
Wimbledon
Le programme de jeudi : Nadal en 2e rotation sur le Centre Court, six Français en lice
29/06/2022 À 20:12