Getty Images

A Halle, Federer vise sa "decima" sur gazon

A Halle, Federer vise sa "decima" sur gazon

Le 15/06/2019 à 21:20Mis à jour Le 17/06/2019 à 10:41

ATP HALLE – Malgré les forfaits de Dominic Thiem et Kei Nishikori, le tournoi allemand peut compter sur un plateau de qualité, mené par Roger Federer. Le Suisse, qui y prépare Wimbledon comme à son habitude, vise un dixième titre en Westphalie, un an après son échec en finale face à Borna Coric.

NOVENTI OPEN

Catégorie : ATP 500
Pays : Allemagne
Dates : 17-23 juin
Surface : Gazon
Dotation : 2 081 830 euros
Tenant du titre : Borna Coric

Organisé la même semaine que le Queen’s, Halle est l’autre grand tournoi de préparation sur gazon à Wimbledon. S’il n’a pas la même aura, ni la même histoire que son concurrent britannique, cet ATP 500 fêtera cette année sa 27e édition : il fait partie du calendrier sans discontinuer depuis 1993. L’événement a été lancé par Gerhard Weber, patron de Gerry Weber, une entreprise allemande du secteur de la mode. Longtemps sponsor officiel de la compétition, la marque a passé cette année la main à Noventi, géant de la santé outre-Rhin. Mais Ralf, fils de Gerhard, reste le directeur du tournoi.

Halle s’est rapidement distingué du Queen’s en introduisant dès 1994 une innovation technique d’envergure : un toit rétractable en 88 secondes chrono pour permettre au jeu de se poursuivre même en cas de pluie dans le Gerry Weber Stadion qui peut accueillir 11500 personnes. S’il a vu des champions comme le Russe Yevgeny Kafelnikov ou l’Allemand Tommy Haas s’imposer sur son gazon, le tournoi a été étroitement associé à Roger Federer au fil des ans. Nonuple vainqueur (un record évidemment), le Suisse a même une allée à son nom sur le site de l’épreuve et a signé un contrat à vie en 2010 avec Halle.

Gerry Weber Stadion à Halle

Gerry Weber Stadion à HalleGetty Images

Les forces en présence

Halle a dû essuyer deux forfaits d’importance quelques jours avant le début des hostilités : Dominic Thiem et Kei Nishikori ont finalement préféré faire l’impasse pour prendre du repos. Finaliste à Roland-Garros, l’Autrichien espère ainsi débarquer à Wimbledon en pleine possession de ses moyens physiques. Reste que, malgré ces absences, le tournoi allemand peut se targuer d’aligner trois membres du top 10 et sept du top 20. Roger Federer est évidemment la tête de série numéro 1 de l’événement et espère y décrocher un 10e trophée.

Mais Alexander Zverev et Karen Khachanov compteront bien l’en empêcher, eux qui restent sur des éliminations d’entrée à Stuttgart, après leurs quarts de finale à Roland-Garros. Borna Coric, qui avait frustré le "Maestro" en finale l’an dernier, sera également de la partie pour défendre son bien, lui qui a déjà fait une belle première semaine de compétition sur gazon à S-Hertogenbosch. D’autres hommes en forme comme Matteo Berrettini et Jan-Lennard Struff sont engagés en Allemagne. Le contingent français est enfin bien fourni avec Gaël Monfils, Benoît Paire, Richard Gasquet, Pierre-Hugues Herbert et Jo-Wilfried Tsonga.

Vidéo - Federer : "Paris m'a fait énormément plaisir, maintenant je regarde Halle"

00:56

Le tableau

Il y aura forcément des Français au 2e tour à Halle. Le tirage au sort a malheureusement réservé deux duels fratricides à nos Bleus d’entrée. Benoît Paire affrontera ainsi Jo-Wilfried Tsonga qui a reçu une invitation de l’organisation. Et comme si ce n’était pas suffisant, le vainqueur de ce match devra probablement faire face à Roger Federer dans la foulée, si le Suisse parvient à se défaire auparavant de John Millman qui l’avait battu à la surprise générale en huitième de finale de l’US Open l’an dernier.

Toujours dans cette partie haute du tableau, Pierre-Hugues Herbert et Gaël Monfils devront eux aussi croiser le fer dès le 1er tour. Quant à Richard Gasquet, qui a enchaîné les victoires à S-Hertogenbosch, il sera opposé à l’Allemand Peter Gojowczyk avant de défier éventuellement le vainqueur du match entre Taylor Fritz et Roberto Bautista Agut. Dans la partie basse, Alexander Zverev, tête de série numéro 2 commencera la compétition contre le Néerlandais Robin Haase. Parmi les oppositions intéressantes, on notera le duel entre David Goffin et Guido Pella ainsi que celui qui opposera Matteo Berrettini à Nikokoz Basilashvili.

Benoît Paire à Halle en 2018

Benoît Paire à Halle en 2018Getty Images

Les quarts de finale théoriques

Roger Federer (SUI/N°1) – Roberto Bautista Agut (ESP/N°7)
Borna Coric (CRO/N°4) – Gaël Monfils (FRA/N°5)
Nikoloz Basilashvili (GEO/N°6) – Karen Khachanov (RUS/N°3)
Guido Pella (ARG/N°8) – Alexander Zverev (ALL/N°2)

Trois moments marquants

1993 : La der’ de Leconte. A ce jour, il reste le seul Français à s’être imposé sur le gazon rhénan, lors de la première édition du tournoi. Cette victoire, Henri Leconte est allé la chercher après cinq ans de disette sur le circuit. A quasiment 30 ans, le gaucher virevoltant débarque avec le matricule 141 à Halle. Difficile donc de l’imaginer vainqueur, et pourtant, il trace sa route dans le tableau, en enchaînant les victoires difficiles en trois sets notamment contre Richey Reneberg au bout d’un tie-break décisif irrespirable (10-8). Après avoir sorti la tête de série numéro 2, Petr Korda, en demie, "Riton" fait une véritable démonstration de tennis offensif contre Andrei Medvedev, tête de série numéro 1, pour rafler la mise (6-2, 6-3). Son 9e et ultime titre en carrière.

2003 : Federer prend le pouvoir. Après près de cinq ans sur le circuit et quelques grosses désillusions, le Suisse est prêt à concrétiser l’avenir brillant qui lui est promis, notamment depuis sa victoire en huitième de finale de Wimbledon face à son idole Pete Sampras deux ans plus tôt. Auréolé de trois titres déjà en 2003 (Marseille, Dubaï, Munich), Roger Federer arrive en Allemagne de tête de série numéro 1. Favori, il tient son rang. En finale, il déroule contre l’Allemand Nicolas Kiefer (6-1, 6-3). C’est le premier de ses 9 triomphes à Halle et sans doute le plus important puisqu’il le met dans des conditions idéales pour conquérir le Graal à Wimbledon quelques semaines plus tard.

Roger Federer à Halle en 2003

Roger Federer à Halle en 2003Getty Images

2016 : Mayer, la surprise du chef. Déjà octuple champion et triple tenant du titre, Roger Federer ne laisse que des miettes à Halle et est logiquement favori à sa propre succession. Mais il n’aborde pas le tournoi dans les meilleures conditions. Opéré du genou en février, il s’est aussi blessé au dos sur terre battue et reste sur un forfait de dernière minute à Roland-Garros. Trop emprunté, il subit les foudres d’Alexander Zverev dans le dernier carré. A 19 ans, l’Allemand semble mûr pour son premier sacré sur le circuit, mais il se fait surprendre par son "vieux" compatriote Florian Mayer en finale (6-2, 5-7, 6-3), déjà tombeur de Dominic Thiem en demie. Ce dernier, alors 192e joueur mondial mais entré directement dans le tableau grâce à son classement protégé, s'offre le deuxième et dernier trophée de sa carrière.

Trois statistiques à retenir

12. Roger Federer a atteint 12 finales en 16 participations au tournoi de Halle, un record évidemment. Le Suisse compte 63 victoires pour 7 défaites sur le gazon allemand.

21. Borna Coric est le plus jeune champion de l’histoire de l’épreuve : il a conquis le titre l’an dernier à 21 ans et 7 mois. En 2003, Roger Federer avait triomphé à 21 ans et 10 mois. En 2017, le Bâlois est devenu le vainqueur le plus âgé à Halle à 35 ans et 10 mois.

6. C’est le nombre de joueurs allemands qui ont soulevé le trophée. Il s’agit de Michael Stich (1994), Nicolas Kiefer (1999), David Prinosil (2000), Tommy Haas (2009, 2012), Philipp Kohlschreiber (2011) et Florian Mayer (2016).

Le joueur à suivre : Borna Coric

Tenant du titre, Borna Coric semble s’épanouir sur gazon, comme le prouve encore sa belle semaine à S-Hertogenbosch. Plutôt contreur du fond de court, le Croate avait surpris son monde l’an passé en empêchant Roger Federer de glaner son 10e trophée à Halle. Mais défendre un titre est un défi auquel il n’est pas forcément habitué. Décevant à Roland-Garros où il s’est incliné après un marathon contre Jan-Lennard Struff, Coric semble stagner depuis sa belle seconde moitié de saison 2018. De retour sur les lieux de son exploit, il pourrait recroiser la route de Federer en demi-finale, un peu plus d’un mois après s’être incliné face au Suisse au bout du supense à Rome.

Borna Coric soulève le trophée du vainqueur / Tournoi ATP de Halle

Borna Coric soulève le trophée du vainqueur / Tournoi ATP de HalleGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0