Non, ce n'était pas qu'un feu de paille. Grigor Dimitrov a confirmé jeudi ce qu'il avait montré la veille face à Daniil Medvedev à Indian Wells. Après avoir brillamment sorti la tête de série numéro 1 du tournoi, le Bulgare a renversé un autre homme en forme en la personne du Polonais Hubert Hurkacz, 12e joueur mondial en quart de finale. Souvent épatant tennistiquement et très cohérent tactiquement, il s'est imposé en trois sets (3-6, 6-4, 7-6) et 2h37 de jeu, ce qui lui permet d'atteindre la barre des 100 matches gagnés en Masters 1000. Il s'est surtout ouvert la porte du dernier carré où il défiera Cameron Norrie, sans pitié pour Diego Schwartzman (6-0, 6-2) plus tôt dans la journée.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Ce n'est un secret pour personne : Grigor Dimitrov a beaucoup de talent. Mais cela faisait longtemps que l'on n'avait plus vu le Bulgare le montrer dans de telles proportions. Face à un Hubert Hurkacz d'une grande solidité au service et lancé dans le sprint final pour le Masters de Turin, le Bulgare était condamné à l'excellence et il a relevé le défi. Surtout, il a montré que mentalement, un domaine où il a souvent péché par le passé, il avait encore de la ressource alors qu'il aurait pu marquer le coup, tant la partie semblait mal engagée pour lui.
ATP Indian Wells
Une première finale en M1000, le Masters en vue : Norrie continue sa semaine de rêve
16/10/2021 À 22:08
Pourtant bien entré dans son match, Dimitrov a payé cher un léger relâchement à 4-3 contre lui dans le premier acte : ce seul break a suffi à Hurkacz pour virer en tête (6-3). Loin de paniquer, le Bulgare a même réagi dans la foulée en haussant son niveau pour s'emparer de la mise en jeu canon adverse dès l'entame du deuxième (3-6, 2-0). Mais il n'a pas su conserver cet avantage, face à un rival au sang-froid, à la puissance et à l'habileté au filet bluffants (3-6, 2-2). Dès lors, il semblait bien que, malgré toute sa détermination et une qualité de frappe certaine, l'ancien numéro 3 mondial allait se heurter à un mur, surtout lorsqu'il s'est retrouvé face à deux balles de break à 3-6, 3-3, 15/40.

Hurkacz, quelle défense !

Deuxième finale de Masters 1000 en ligne de mire pour Dimitrov

Voici quelques semaines, Dimitrov aurait d'ailleurs sans doute craqué. Mais dans le désert californien, il a visiblement retrouvé ce qui fait de lui incontestablement l'un des joueurs les plus dangereux du circuit quand les sensations sont au rendez-vous. Fidèle à un plan de jeu simple (mais d'une difficulté certaine techniquement), il a continué à faire le jeu avec son coup droit en décalage quand il en avait l'opportunité, tout en variant au maximum dans la diagonale revers. Une fois son engagement sauvé, sa petite cuisine a fini par porter ses fruits à 5-4 en sa faveur quand, sur une balle de set à la relance, et après une série de slices épicés, il a vu sa balle heurter la bande pour retomber du bon côté (3-6, 6-4).

Une balle de set gagnée avec l'aide du filet : la chance était du côté de Dimitrov

Dès lors, Dimitrov a pris les commandes de la partie, et ce même s'il a été le premier à sauver des balles de break à 1-1 dans la troisième manche, dont une sur un amour de volée de coup droit en glissade grand écart. Un coup que seul lui peut sûrement réaliser. Fidèle à sa tactique, c'est lui qui a fait la différence logiquement à 3-2 pour se détacher et servir pour le match à 5-3. Comme trop souvent, son bras s'est tendu au moment d'asséner le coup de grâce. Il aurait pu ne pas s'en remettre, mais il n'a pas bronché, reprenant le fil de sa partie pour finalement enlever un ultime jeu décisif sans suspense 7 points à 2.
A ce niveau et dans ces dispositions, Dimitrov peut regarder dans le blanc des yeux tous les plus grands joueurs du monde. Dans le désert californien, où il n'avait jamais été aussi loin, il a rappelé ce dont il était capable. Après un jour de repos salvateur vendredi, un joli week-end l'attend avec, pourquoi pas, encore quelques coups d'éclat dont il a le secret.
ATP Indian Wells
Dimitrov, le retour du brillant intermittent : "La clé, c'est de faire dans la simplicité"
15/10/2021 À 22:14
ATP Indian Wells
Medvedev renversé, Monfils balayé, Tsisipas miraculé
14/10/2021 À 05:08