Imago

11 tournois, 3 Masters 1000 : De Houston à Lyon, le programme sur terre sera chargé avant Roland

11 tournois, 3 Masters 1000 : De Houston à Lyon, le programme sur terre sera chargé avant Roland

Le 04/04/2019 à 16:35Mis à jour Le 04/04/2019 à 22:49

La saison sur terre battue démarre officiellement lundi avec les ATP 250 de Houston et Marrakech. Avant Roland-Garros, 11 tournois dont les Masters 1000 de Monte-Carlo, Madrid et Rome sont au programme et ont annoncé, pour la plupart, leurs têtes d'affiche. Tour d'horizon de ce printemps sur ocre.

Semaine du 8 au 14 avril

HOUSTON (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Steve Johnson
Dotation : 583 585 dollars
Tableau : 28 joueurs (quatre têtes de série exemptées de 1er tour)

Houston est le seul tournoi américain sur terre battue du circuit. Pas très prisé des spécialistes de la surface, cet ATP 250 permet surtout à ceux qui le souhaitent de rester sur le même continent et de faire une transition douce sur ocre après les Masters 1000 d’Indian Wells et de Miami sur dur. Privée notamment de John Isner et de Nick Kyrgios blessés, l’épreuve accueillera cette année une majorité d’Américains menés par Steve Johnson, double tenant du titre. Les serveurs géants Reilly Opelka, Sam Querrey et Ivo Karlovic seront de la partie, tout comme Jérémy Chardy et Bernard Tomic. Le terrien Pablo Cuevas ainsi que les jeunes Cameron Norrie et Casper Ruud participent également.

Le court central de Houston en 2017

Le court central de Houston en 2017Getty Images

MARRAKECH
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Pablo Andujar
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 32 joueurs

Unique épreuve du calendrier ATP sur le sol africain, le tournoi de Marrakech est entièrement financé par le roi du Maroc Mohammed VI. Avant 2016, la compétition se tenait à Casablanca et a sacré de nombreux illustres spécialistes comme Thomas Muster, Juan-Carlos Ferrero ou Stan Wawrinka. Et cette année, les organisateurs ont frappé fort puisque Alexander Zverev, numéro 3 mondial, sera présent tout comme Fabio Fognini. Fernando Verdasco, absent à Miami en raison de sa récente paternité, y fera son retour. Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga sont également engagés.

Alexander Zverev à Roland-Garros (2018).

Alexander Zverev à Roland-Garros (2018).Getty Images

Semaine du 14 au 21 avril

MONTE-CARLO (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : Masters 1000
Tenant du titre : Rafael Nadal
Dotation : 5 207 405 euros
Tableau : 56 joueurs (8 têtes de série exemptées de 1er tour)

Le début officiel des choses sérieuses sur terre battue. Premier des trois Masters 1000 joués sur la surface, Monte-Carlo, et son cadre splendide de carte postale avec la Méditerranée en arrière-plan, est un des tournois préférés des joueurs et un des plus anciens de l’histoire du jeu (première édition en 1897). Triple tenant du titre et 11 fois champions, Rafael Nadal y règne en maître incontesté et espère bien le confirmer cette année mais ils seront nombreux à vouloir le faire tomber de son piédestal cette année : Novak Djokovic, Dominic Thiem, Alexander Zverev et la grande majorité de l’élite du tennis mondial seront présents. Roger Federer a en revanche fait l’impasse.

Monte-Carlo

Monte-CarloEurosport

Semaine du 22 au 28 avril

BARCELONE (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : ATP 500
Tenant du titre : Rafael Nadal
Dotation : 2 609 135 euros
Tableau : 48 joueurs (16 têtes de série exemptées de 1er tour)

Dans la foulée de Monte-Carlo, Rafael Nadal laisse rarement beaucoup de place à la concurrence à Barcelone. Également triple tenant du titre et 11 fois vainqueur dans la cité catalane, le "Taureau de Manacor" en a fait au fil des années une autre place forte quasi-imprenable. Balayé en deux sets (6-2, 6-1) en finale, Stefanos Tsitsipas s’en est rendu compte l’an dernier. Le Grec sera à nouveau au rendez-vous en 2019 tout comme Dominic Thiem et Kei Nishikori, déjà sacré deux fois dans l’épreuve en 2014 et 2015. Le Japonais est le seul à avoir contrarié l’hégémonie espagnole dans le tournoi puisque 14 des 16 dernières éditions ont été remportées par Nadal et ses compatriotes.

Le court central de Barcelone en 2008

Le court central de Barcelone en 2008Getty Images

BUDAPEST
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Marco Cecchinato
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 28 joueurs (4 têtes de série exemptées de 1er tour)

Budapest est avec Lyon le plus jeune tournoi de la saison sur terre battue. Il ne s’agit cette année que de sa troisième édition. Il a remplacé le tournoi de Bucarest en Roumanie dans le calendrier. En 2017 et 2018, Lucas Pouille puis Marco Cecchinato y ont remporté le titre, une grande première en carrière pour l’Italien qui a plus que confirmé en atteignant à la surprise générale le dernier carré à Roland-Garros par la suite. Il sera bien là pour défendre son bien. Borna Coric, Nikokoz Basilashvili ou encore Laslo Djere seront également de la fête.

Le court central de Budapest en 2017

Le court central de Budapest en 2017Getty Images

Semaine du 29 avril au 5 mai

MUNICH
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Alexander Zverev
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 28 joueurs (4 têtes de série exemptées de 1er tour)

Premier tournoi allemand du calendrier, l’ATP 250 de Munich a une belle histoire derrière lui pour un tournoi de cette catégorie. De prestigieux champions ont inscrit leur nom au palmarès parmi lesquels Guillermo Vilas, Ivan Lendl, Roger Federer ou encore Andy Murray. Double tenant du titre, Alexander Zverev tentera d’y réaliser la passe de trois. Marco Cecchinato, Kyle Edmund, Diego Schwartzman, Roberto Bautista Agut ou encore Philipp Kohlschreiber, trois fois vainqueur, seront aussi de la partie en Bavière.

Le court central de Munich en 2018

Le court central de Munich en 2018Getty Images

ESTORIL (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Joao Sousa
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 28 joueurs (4 têtes de série exemptées de 1er tour)

Jeune événement de la saison sur terre battue, Estoril est le seul tournoi portugais du calendrier. Richard Gasquet en avait remporté la première édition en 2015, dominant à l’époque largement Nick Kyrgios (6-3, 6-2) en finale. En 2019, cet ATP 250 accueillera du beau monde puisque Kevin Anderson, Stefanos Tsitsipas, Fabio Fognini ou encore Gaël Monfils sont annoncés, sans oublier le Portugais Joao Sousa, sacré l’an dernier devant son public. Alex de Minaur et Frances Tiafoe, finaliste en 2018, participeront également à la compétition.

Le court central d'Estoril en 2018

Le court central d'Estoril en 2018Getty Images

Semaine du 5 au 12 mai

MADRID (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : Masters 1000
Tenant du titre : Alexander Zverev
Dotation : 6 536 160 euros
Tableau : 56 joueurs (8 têtes de série exemptées de 1er tour)

Passé du dur à la terre battue en 2009, le Masters 1000 de Madrid a mis les petits plats dans les grands avec son court central impressionnant de la Caja Magica. L’altitude y modifie quelque peu les conditions de jeu puisque les balles "volent" davantage et sont donc plus difficiles à contrôler. L’édition 2019 créera assurément l’événement puisqu’elle mettra en scène le retour sur ocre de Roger Federer, absent sur la surface en compétition officielle lors des deux précédentes saisons. La lutte pour le titre, dont Alexander Zverev est le tenant, s’annonce acharnée puisque tous les meilleurs joueurs du monde devraient être au rendez-vous.

Caja Magica - Mutua Madrid Open

Caja Magica - Mutua Madrid OpenGetty Images

Semaine du 12 au 19 mai

ROME (A suivre sur Eurosport)
Catégorie : Masters 1000
Tenant du titre : Rafael Nadal
Dotation : 5 207 405 euros
Tableau : 56 joueurs (8 têtes de série exemptées de 1er tour)

Dernier Masters 1000 avant Roland-Garros, Rome est une sorte de répétition générale pour les cadors du circuit avant le Grand Chelem parisien. Au Foro Italico, où l’histoire du jeu se mêle à la ferveur du public transalpin, les conditions sont sans doute celles qui se rapprochent le plus de celles de la Porte d’Auteuil. Tenant du titre et 8 fois champion de l’épreuve, Rafael Nadal sera une nouvelle fois très attendu. Roger Federer devrait, quant à lui, se préserver, à moins qu’une sortie prématurée du côté de Madrid ne le fasse changer d’avis.

Le court central de Rome en 2018

Le court central de Rome en 2018Getty Images

Semaine du 19 au 25 mai

GENEVE
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Marton Fucsovics
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 28 joueurs (4 têtes de série exemptées de 1er tour)

Après 24 ans sans tennis, Genève a retrouvé en 2015 une place dans le calendrier sous l’impulsion de Ion Tiriac, promoteur du Masters 1000 de Madrid, et de l’ancien joueur allemand Rainer Schüttler. Le tournoi, qui se dispute au Parc des Eaux-Vives dans un cadre magnifique, a compté un ambassadeur de poids en la personne de Stan Wawrinka, déjà deux fois vainqueur (2016, 2017) en quatre éditions. Cet ATP 250 organise des "night sessions", à l’instar des Masters 1000 de Rome et de Madrid. Fabio Fognini a d’ores et déjà confirmé sa présence pour 2019.

Le court central de Genève en 2016

Le court central de Genève en 2016Getty Images

LYON
Catégorie : ATP 250
Tenant du titre : Dominic Thiem
Dotation : 524 340 euros
Tableau : 28 joueurs (4 têtes de série exemptées de 1er tour)

Pendant plus de vingt ans, de 1987 à 2009, le tournoi de Lyon se disputait sur dur indoor. La ville a fait son grand retour dans le calendrier ATP en 2017… sur ocre. Et elle a réussi à attirer plusieurs joueurs de renom puisque Jo-Wilfried Tsonga et Dominic Thiem ont remporté ses deux premières éditions. En 2019, John Isner, récent finaliste à Miami, y est attendu s’il est remis de sa blessure au pied gauche, tout comme Tomas Berdych. La participation du jeune prodige Félix Auger-Aliassime a été aussi confirmée et constituera l’attraction de l’événement.

Felix Auger-Aliassime

Felix Auger-AliassimeGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0