Il a encore du pain sur la planche. Depuis son retour sur le circuit en avril, Stan Wawrinka a ponctuellement déjà retrouvé un niveau intéressant. Mais quand il n'arrive pas, pour le moment, à aligner les performances. Jeudi au Queen's, le Vaudois de 37 ans a sans doute payé les efforts de son match précédent, un superbe combat de 2h47 remporté face à Frances Tiafoe (7-6, 6-7, 7-6). Au 2e tour, il s'est ainsi heurté à un autre Américain, Tommy Paul, 35e à l'ATP, qui ne lui a laissé que cinq petits jeux (6-1, 6-4) en à peine plus d'une heure (1h05 exactement). En quart de finale, ce dernier défiera le tenant du titre Matteo Berrettini.
Wawrinka est apparu trop lent et empruntant dans ses déplacements, notamment quand il a été contraint à défendre. Surpris d'entrée sur son service, il a aussi payé son incapacité à saisir ses occasions de break (0/4 dans le premier set et 0/5 en tout). Son tennis a manqué de fil conducteur, donnant davantage le sentiment de jouer des coups isolés que de construire véritablement ses points. En face, Tommy Paul s'est montré solide. Après avoir mené 5-0 en 19 minutes, il s'est adjugé la première manche et a vite fait le break décisif dans la seconde (6-1, 3-1). Son service a fait le reste.
ATP Londres
Le Top 5 des points du tournoi du Queen's
19/06/2022 À 22:02

Dépassé par la vitesse et la puissance de Paul, Wawrinka n'a pas existé : le résumé

Berrettini a frôlé la correctionnelle

Dans la foulée, c'était donc au tour de Matteo Berrettini de se présenter sur le court central du Queen's. Et le champion sortant italien ne s'est pas amusé, loin s'en faut. Face à Denis Kudla, 82e joueur mondial, il a même joué avec le feu, flirtant avec l'élimination précoce qui aurait signifié pour lui une sortie du Top 10. Mais il s'en est finalement sorti en trois manches (3-6, 7-6, 6-4) et 2h46 de jeu dans ce 2e tour. Titré à Stuttgart la semaine dernière pour son tournoi de reprise, il en est désormais à 6 victoires consécutives sur gazon.
On dit souvent que la force des meilleurs joueurs du monde est de gagner, même quand les sensations ne sont pas au rendez-vous. Indéniablement, Matteo Berrettini y est parvenu ce jeudi. Pataud, il a logiquement cédé la première manche après avoir été breaké dans le 8e jeu. Et trop imprécis, il a seulement obtenu ses premières occasions de break à 2-1 en sa faveur dans le deuxième acte. Conscient qu'il ne jouerait pas son meilleur tennis, il s'est alors concentré avant tout sur son service, remportant notamment 100 % des points derrière sa première dans cette manche pour arracher le tie-break 7 points à 5. Trois de ses 22 aces du match ont d'ailleurs été frappés dans ce jeu décisif si important.
Une fois revenu à un set partout, Berrettini a pris l'ascendant psychologique, ravissant à nouveau l'engagement adverse à 2-2, après un lob gagnant et une belle course vers l'avant entre autres, dans cet ultime acte. Mais il s'est fait peur jusqu'au bout puisqu'il a rendu son avantage dans la foulée, avant de s'offrir un break cette fois décisif à 4-4. Ce fut dur, mais le tenant du titre est donc toujours en vie dans ce tournoi.

Chahuté et au bord de la sortie, Berrettini s'est repris in extremis : le résumé

ATP Londres
"Mon objectif ? Gagner Wimbledon" : Berrettini, 10 jours qui changent tout
19/06/2022 À 19:39
ATP Londres
Krajinovic n'a rien pu faire : le 2e succès de Berrettini au Queen's en images
19/06/2022 À 15:43