Il avait sollicité une wild-card à Lyon pour accumuler les matches et engranger de la confiance. C'est raté sur les deux tableaux, et dans les grandes largeurs. Loin de se rassurer comme il l'espérait, Dominic Thiem ne tirera vraisemblablement que des doutes plus grands de son escapade rhodanienne. Jeudi, pour son entrée en lice au 2e tour, il est complètement passé à côté de son sujet face à un solide Cameron Norrie qui l'a emporté 6-3, 6-2 en à peine plus d'une heure de jeu (1h05 précisément). Le tableau a donc déjà perdu sa tête de série numéro 1 et c'est bien le Britannique, 49e à l'ATP, qui attend Jannik Sinner ou Arthur Rinderknech en quart de finale.
Etait-ce vraiment Dominic Thiem sur le court central de l'Open Parc ARA ou son fantôme ? L'Autrichien est apparu amorphe, sans solution et vite résigné ce jeudi. Certes, il n'était pas apparu particulièrement en verve lors des Masters 1000 de Madrid et de Rome, commettant des erreurs grossières (smash raté, revers trop longs, coups droits dans le filet) et manquant d'assurance. Mais il s'était battu, notamment contre Lorenzo Sonego la semaine dernière en huitième de finale en Italie, ne cédant in extremis qu'au tie-break du troisième set.
ATP Estoril
Ce n'était pas encore du grand Thiem, mais bien un bon Bonzi
26/04/2022 À 18:42

Sa balle de fait plus mal

Ces heures passées sur les courts en compétition devaient l'aider à monter en puissance, mais malheureusement pour lui et le tournoi rhodanien, il n'en a rien été. Breaké dès le quatrième jeu sur une double faute, Thiem a donné le bâton pour se faire battre. Alors qu'il possède une des balles les plus lourdes du circuit sur terre battue grâce au nombre de rotations qu'il lui imprime, ses frappes n'ont jamais semblé faire mal à son adversaire qui, au contraire, l'a contraint à reculer. Une statistique résume à elle seule l'insignifiance de la résistance de l'Autrichien : il ne s'est pas procuré la moindre balle de break dans cette partie, alors que le service n'est pas franchement l'arme favorite de Norrie.
A 10 jours de Roland-Garros, son grand objectif de la saison, et alors qu'il n'est plus censé disputer de tournoi de préparation, le double finaliste du Grand Chelem parisien (2018 et 2019) se retrouve dans l'impasse. A-t-il seulement les moyens physiques et tennistiques d'inverser la tendance d'ici là ? Difficile de s'en convaincre tant il est méconnaissable
ATP Estoril
Thiem : "L'objectif à court terme ? Arriver à Roland dans une forme décente"
25/04/2022 À 19:04
ATP Belgrade
Thiem sorti d'entrée pour son retour, Goffin sorti par Krajinovic
19/04/2022 À 14:19