C’était un sacré test et Dominic Thiem l’a passé avec succès et la manière. Malmené pendant un set et demi par John Isner, le numéro 4 mondial a trouvé les ressources pour se révolter, changer de braquet et finalement l’emporter vendredi en quart de finale. L’Autrichien a renversé le géant américain (3-6, 6-3, 6-4) en 1h55 de jeu sur le court Manolo Santana de Madrid. Comme lors de la dernière édition du Masters 1000 espagnol en 2019, il sera donc au rendez-vous du dernier carré (et ce pour la 4e fois consécutive) samedi où il affrontera Alexander Zverev, vainqueur de Rafael Nadal (6-4, 6-4) plus tard dans la journée
Ces deux mois de pause lui ont fait le plus grand bien. S’il n’est pas encore redevenu "Dominator", le numéro 4 mondial est clairement de retour aux affaires sur le plan mental. Car dans un match qui semblait lui échapper, il a trouvé les ressources pour ne pas se laisser submerger comme ce fut le cas en début de saison en Australie, au Qatar et aux Emirats Arabes Unis. Alors qu’il accusait un set de retard, Thiem s’est d’abord accroché, sauvant pas moins de quatre balles de break dans le 5e jeu de la deuxième manche. Un vrai tournant.
US Open messieurs
"Ça va être très juste" : Thiem espère pouvoir défendre son titre mais en doute
03/07/2021 À 15:09

Malmené par un Isner en feu, Thiem a su se révolter : le résumé de sa remontée

Une montée en puissance prometteuse

Face à lui, John Isner récitait son tennis à coups d’aces (19 dans le match, plus d’une centaine en 4 rencontres cette semaine à Madrid) bien sûr, mais aussi de retours canons et de volées inspirées, tout en tenant la route à l’échange. Mais à la volonté, Thiem a fini par trouver du relâchement et surtout de l’engagement dans son tennis, en améliorant avant tout son petit jeu de jambes. Après avoir sauvé ce fameux jeu de service, il a breaké blanc dans la foulée et a pris définitivement la direction des opérations.
Dans le troisième acte, l’Autrichien a ainsi fait quelques prouesses à la relance, et a été bien plus en réussite au passing. Quand il en a eu l’occasion, il a, lui aussi, pris le filet d’assaut et s’y est montré très efficace (11 montées gagnantes sur 13). Il a surtout retrouvé beaucoup de longueur et de régularité du fond, remportant 75 % des échanges de plus de 9 frappes (6 sur 8). A 4 jeux partout, il a porté l’estocade, fissurant le mur Isner à la volée.
En trois matches, Thiem a considérablement gagné en confiance et a même fini ce quart avec deux fois plus de coups gagnants que de fautes directes (20 à 10). Le voilà relancé, quelle que soit la suite de son tournoi, à quelques semaines de Roland-Garros.
ATP Santa Ponsa
Inquiétude pour Thiem, qui abandonne sur blessure à six jours de Wimbledon
22/06/2021 À 18:08
Roland-Garros
Tsitsipas au rendez-vous des huitièmes
04/06/2021 À 21:59