Dans quel état de forme retrouvera-t-on Dominic Thiem à Madrid ? C'est assurément l'une des grandes interrogations de la semaine, puisque l'Autrichien y fera son grand retour sur terre battue en compétition, lui qui avait choisi de s'accorder une pause après son élimination précoce à Dubaï voici près de deux mois. Vidé mentalement, il s'était aussi confié sur ses difficultés à redonner du sens à sa carrière de tennisman après son triomphe à l'US Open. Et en attendant de le voir à nouveau à l'oeuvre dans la Caja Magica, le numéro 4 mondial a accordé un entretien au quotidien espagnol El País dans lequel il est également revenu sur les états d'âme des joueurs et en particulier de Benoît Paire, alors que le circuit est toujours perturbé par le contexte sanitaire.
Conscient des restrictions imposées pour des raisons de sécurité sanitaire, Thiem, qui en a souffert aussi, ne s'est pas permis de jugement de valeurs sur ses collègues. "Ce n'est facile pour personne, parce que nous sommes habitués à jouer devant des tribunes pleines, à voyager librement d'une ville à une autre. En ce moment, nous jouons dans des enceintes vides et chaque déplacement est compliqué. Il faut aussi dire que la vie dans les 'bulles' n'a rien de divertissant. Je comprends que beaucoup de joueurs aient du mal dans ces conditions, mais je pense que ça ne va pas durer éternellement", a-t-il considéré d'abord.
ATP Madrid
Avec ce nouveau titre en Masters 1000, Zverev ne peut plus se cacher
09/05/2021 À 23:26

Paire calme le jeu à sa façon : "Je devais travailler pour prendre des vacances"

Mais comprendre ne signifie pas justifier ou excuser. Et le numéro 4 mondial l'a bien souligné lorsqu'il a été amené à se prononcer sur le comportement de Benoît Paire ces dernières semaines. L'Avignonnais a lâché des matches à plusieurs reprises et a assumé de courir le cachet, ce que ne peut cautionner son collègue autrichien. "Si tu ne veux pas jouer, tu restes chez toi. Si tu n'es pas motivé, personne ne t'oblige à jouer. Je crois que le mieux, c'est de faire ce que j'ai fait : j'ai pris une pause, je me suis retiré de trois ou quatre tournois, et à un moment la motivation revient. Une fois que tu es sur le court, je crois que tu dois donner tout ce que tu peux, même si tu n'es pas à 100 %. Mais si tu n'as pas envie de jouer, il vaut mieux prendre des vacances."
Sanctionné par la Fédération française de tennis (FFT) qui l'a retiré de la sélection pour les prochains Jeux Olympiques, Benoît Paire est justement allé prendre quelques jours de congé la semaine dernière. Mais il sera bien au rendez-vous madrilène où il affrontera Nikoloz Basilashvili, titré dimanche à Munich, au 1er tour. Reste à savoir dans quelles dispositions.
En attendant, le Français a pris connaissance des déclarations de Thiem et y a répondu sans amertume sur les réseaux sociaux. "Dominic, je devais travailler pour prendre quelques vacances. Heureux de te voir de retour sur le circuit. Je n'ai aucun problème avec ce que tu as dit, tout le monde peut penser et agir différemment", a-t-il estimé dans un tweet. De quoi éteindre le feu de la polémique.
ATP Madrid
Bousculé, malmené, Zverev n'a jamais paniqué pour redevenir roi à Madrid : le résumé
09/05/2021 À 21:13
ATP Madrid
Faut-il s'inquiéter pour Nadal à trois semaines de Roland-Garros ?
09/05/2021 À 20:27