Carlos Alcaraz a écoeuré Nikoloz Basilashvili. Ce mardi soir, au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid, l'Espagnol, tête de série n°7, a disposé du Géorgien, 27e joueur mondial, en deux manches (6-3, 7-5) et 1h23 de jeu. Le 9e joueur mondial, irrésistible en ce début de saison 2022, affrontera, en huitième de finale, le Britannique Cameron Norrie, 11e joueur mondial et tête de série n°9, ou l'Américain John Isner, 23e joueur mondial.
Le tournant de cette rencontre est certainement arrivé dans le second acte. A ce moment-là, avec un break d'avance et alors qu'il menait 5-4, Nikoloz Basilashvili, qui a effectué trop de fautes directes (34 contre 23), a fait appel au médecin, pour prendre un médicament. Et alors que le Géorgien allait ensuite servir pour égaliser à une manche partout, il s'est totalement effondré.
ATP Halle
Rublev se prend déjà les pieds dans le tapis vert
13/06/2022 À 13:45

Alcaraz a remporté seize des 20 derniers points du match

En terrain conquis, Carlos Alcaraz, exempté du premier tour en sa qualité de tête de série n°7, a alors enflammé le Manolo Santana Stadium, remportant seize des 20 derniers points en jeu. Résultat, le 9e joueur mondial, auteur de 17 points gagnants (contre huit), a donc su totalement renverser la situation, remportant les trois derniers jeux dont les deux derniers services de son adversaire, pour s'imposer au final, sur sa deuxième balle de match (7-5). Pourtant, ce début de seconde manche n'était clairement pas à son avantage, avec deux mises en jeu perdues, l'une d'entrée, puis l'autre à 2-2, et malgré un débreak effectué juste avant ce second service perdu.
Un scénario qui s'était déjà répété dans le premier set. Le Géorgien avait alors réussi le break le premier pour mener 3-1. Là encore, Nikoloz Basilashvili s'était déjà effondré, mais cette fois de manière plus significative, puisque c'est cinq jeux consécutifs qu'il avait alors cédés, dont ses trois derniers services. Carlos Alcaraz s'était alors même offert le luxe de conclure cette fameuse première manche par deux jeux blancs (6-3).
Comme lors du deuxième tour de Roland-Garros l'an passé, l'Espagnol n'a pas laissé passer sa chance contre le 27e joueur mondial, finaliste à Doha cette saison. Carlos Alcaraz, titré à Rio de Janeiro, Miami et Barcelone cette année, poursuit son incroyable début de saison, avec cette 24e victoire en 27 rencontres déjà disputées. Son prochain adversaire sait à quoi se tenir, surtout que le jeune prodige de 18 ans pourrait retrouver Rafael Nadal en quarts de finale. Mais ça, c'est une autre histoire.

Un choc Djokovic - Murray en huitièmes

Il n'était clairement pas favori. Mais Andy Murray a fini par avoir le dernier mot. Le Britannique, 78e joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card s'est offert le scalp du Canadien Denis Shapovalov, 16e joueur mondial et tête de série n°14, en trois manches (6-1, 3-6, 6-2) et 2h11 de jeu. Au bout de la nuit, le Britannique a donc pris les devants, grâce à deux breaks, pour s'imposer largement en 36 petites minute de jeu (6-1).
Mais le Canadien lui a ensuite répondu. Dans la deuxième manche, seul un break lui a été suffisant pour égaliser (6-3). Et comme dans la première manche, dans le troisième set, Andy Murray a breaké son adversaire à deux reprises, pour finir par avoir le dernier mot (6-2). Les deux hommes s'étaient rencontrés une seule fois auparavant. A Wmbledon, l'année dernière, Denis Shapovalov s'était imposé. Cette fois, il a donc rendu les armes. Andy Murray s'offre un huitième de prestige, avec Novak Djokovic comme prochain adversaire. Un premier affrontement entre les deux hommes depuis 2017.

Andy Murray

Crédit: Getty Images

Roland-Garros
Zverev, tel qu'on voudrait le voir tout le temps
31/05/2022 À 19:42
Roland-Garros
L'autoritaire Zverev recadre l'attraction Alcaraz
31/05/2022 À 18:05