Tennis
ATP Marseille

Deux manches, une bulle et Simon écrase Medvedev

Partager avec
Copier
Partager cet article

Gilles Simon

Crédit: Eurosport

ParMaxime Battistella
21/02/2020 à 19:35 | Mis à jour 21/02/2020 à 21:43

ATP MARSEILLE - Gilles Simon a créé la sensation en éliminant Daniil Medvedev en quarts de finale en deux manches (6-4, 6-0) et à peine plus d'une heure de jeu. Le 5e joueur mondial, déjà éliminé au 1er tour à Rotterdam la semaine dernière, vit une période compliquée. Simon affrontera Gerasimov ou Auger-Aliassime en demi-finale.

Quel scénario ! Gilles Simon a joué un bien vilain tour à Daniil Medvedev vendredi soir à Marseille. Pourtant tête de série numéro 1 du tournoi, le Russe a été impuissant et a complètement craqué face au Français, prenant une petite correction (6-4, 6-0) en à peine plus d’une heure de jeu (1h07 précisément). Très inspiré de son côté, Simon n’a donc toujours pas perdu contre Medvedev en trois duels sur le circuit et il jouera samedi sa place en finale contre Félix Auger-Aliassime.

Tennis

Simon fustige "le bal des faux-culs" : "Chacun veut sauver sa peau dans son coin"

14/05/2020 À 16:13

Comme la veille, Gilles Cervara a quitté le court central de l’Open 13 après le premier set. Mais cette fois, l’électrochoc n’a pas fonctionné : son joueur, Daniil Medvedev, n’a pas réussi à se débarrasser de ses démons face à un autre Gilles qui l’a rendu fou. Certes, le Russe a totalement perdu le fil de son match, mais c’est bien Gilles Simon qui en est le principal responsable. Et ce qui s’annonçait comme un long duel entre contreurs s’est peu à peu transformé en cavalier seul du Français.

L'original a surpassé la copie

Et pourtant, la confrontation attendue a bien eu lieu en début de partie, l’effet miroir jouant à plein. Très concentré dès le départ, Medvedev a d’abord dicté le rythme et est sorti vainqueur des premiers longs échanges. Nanti d’un break d’avance d’entrée, il semblait reparti sur le même rythme que ce qu’il avait montré la veille lors de ses deux derniers sets face à Jannik Sinner. Oui mais voilà, Gilles Simon a trouvé peu à peu son rythme, se déplaçant à merveille sur sa ligne et résistant de mieux en mieux dans le bras de fer du fond. Tant et si bien que son adversaire a commencé à douter et que le débreak est arrivé (3-3).

A la veille de leur affrontement, jeudi, le Français voyait en Medvedev une sorte d'héritier. "Il a un style particulier, des forces qui ne sont pas évidentes à l'œil nu. Mais il gagne. Et on ne comprend pas. Et quand on ne comprend pas, ben c'est Gilles Simon !" Sur le court, il a prouvé qu’en pleine possession de ses moyens, à ce petit jeu-là, l’original était encore supérieur à la copie. Du moins quand les deux hommes se font face sur le court. De plus en plus agacé par les balles cotonneuses de son adversaire, Medvedev a vu le premier set lui échapper doucement mais sûrement, accumulant les fautes directes.

Le 5e joueur mondial n’en était alors qu’aux prémices de son calvaire puisque les huit derniers jeux du match lui ont échappé (de 4-4 à 6-4, 6-0). Dans une forme olympique à la relance, Simon a systématiquement fait reculer le Russe qui n’a marqué que la moitié des points quand sa première balle est passée. Totalement neutralisé du fond, privé de solutions, Medvedev a fini par se ruer désespérément au filet et a pris passing gagnant sur passing gagnant. C’est d’ailleurs ainsi, sur un missile croisé en coup droit du Français que s’est achevée la démonstration. Déjà deux fois sacré à Marseille, Simon peut continuer à rêver de lendemains qui chantent.

ATP Marseille

Auger-Aliassime met un terme aux espoirs de Simon et défiera Tsitsipas

22/02/2020 À 17:42
ATP Marseille

Un set à l'envers, puis la machine Medvedev a broyé Sinner

20/02/2020 À 16:55
Dans le même sujet
TennisATP MarseilleGilles SimonDaniil Medvedev
Partager avec
Copier
Partager cet article