Rafael Nadal n'a pas tremblé pour tenir son rang. Malgré une fin de match un peu laborieuse, l'Espagnol, tête de série N.1, a su serrer le jeu pour s'imposer en deux sets face au Finlandais Emil Ruusuvuori (6-4, 7-5) samedi à Melbourne. Absent des courts depuis cinq mois en raison d'une blessure au pied gauche, il aura l'occasion de signer son retour avec un premier trophée en 2022. Pour cela, le Majorquin va devoir se débarrasser du surprenant Américain Maxime Cressy dimanche en finale.
Contre le 95e mondial, qu'il n'avait jamais affronté jusqu'ici, Nadal a su être efficace dans le premier set en breakant son adversaire pour la première fois à 5-4 et prendre un set d'avance (6-4). Il aurait pu l'être tout autant dans le deuxième quand il pris l'engagement du Finlandais à 4-3 pour mener 5-3 et servir pour le match. Mais l'Espagnol s'est un peu déréglé. Ruusuvori en a profité pour s'emparer du service de Nadal avant d'égaliser à 5-5. Mais à 6-5 en faveur de l'Espagnol, le Finlandais a manqué une balle pour arracher le tie-break. Le numéro 6 mondial, lui, a saisi l'occasion de conclure sur sa première balle de match quelques instants plus tard.
Tennis
Nadal est peut-être fini, mais il reviendra quand même
17/11/2022 À 17:03

Nadal a dû cravacher pour se défaire de Ruusuvuori : les temps forts de sa victoire

La surprise Cressy

Vainqueur en deux sets et un peu moins de deux heures de jeu, le Majorquin a pu tester un peu sa condition physique et ce pied qui lui a causé tant de soucis l'an dernier, ce qu'il n'avait pas pu faire au tour précédent avec le forfait de Tallon Griekspoor. Nadal, qui n'a pas encore perdu le moindre set à Melbourne, jouera la 126e finale de sa carrière ce dimanche et tentera d'ajouter un 89e titre à son palmarès. C'est la 19e année consécutive avec au moins une finale pour l'Espagnol sur le circuit.
Ce ne sera pas face à Grigor Dimitrov, pourtant favori de l'autre demi-finale. Mais bien contre Maxime Cressy. Issu des qualifications, l'Américain a poursuivi son remarquable parcours en dominant le Bulgare, 28e mondial, en deux sets (7-5, 7-6). Le 112e mondial avait déjà créé la surprise en faisant chuter l'Américain Reilly Opelka, tête de série N.2 et classé 26e à l'ATP, au premier tour. Nadal a ainsi des raisons de s'en méfier.
ATP Finals
Déjà éliminé, Nadal finit sur une bonne note
17/11/2022 À 15:00
ATP Finals
L'impuissance de Nadal, la sérénité d'Auger-Aliassime : le résumé du match
15/11/2022 À 19:24